18 oct. 2007

Les enchères sont à la mode / Hit for auction

La vente par enchères gagne du terrain par rapport à la vente à prix fixe. Du fait de la mondialisation de l'information et de la communication, cette tendance à la croissance est inexorable. C'est un fait de société, mais ce n'est pas le marché de l'art (à la fois marché de luxe et marché de niche) qui sera atteint en premier. Je relève trois faits qui renforcent cette réflexion :
L'agence Auctionwire table sur l'aspect distrayant des ventes aux enchères pour faciliter les ventes de bienfaisance en ligne ; les clients apprécient cette nouvelle méthode de marketing social qui amplifie leurs relations avec les acheteurs potentiels. Auctionwire a reçu hier 17 octobre le prix d'excellence 2007 pour petites entreprises de Dell Canada.
L'utilisation par un concessionnaire de véhicules d'occasion de la méthode des enchères est une première du genre en France (groupe Warsemann, vente à Bracieux le 20 octobre, organisation BCAuctions). Le fait qu'un concessionnaire admette que c'est le client et pas le vendeur qui fait le prix annonce une petite révolution dans les mentalités. A suivre.
Le prix Nobel de Sciences Economiques a été attribué aux Américains Hurwicz, Maskin et Myerson le 15 octobre. Il récompense des travaux sur des cas où les lois classiques du marché ne s'appliquent pas pour des raisons liées au comportement des parties contractantes ; ces travaux ont impacté de façon favorable la vente aux enchères de biens publics par le gouvernement américain (en particulier la vente de certaines parties du spectre des radiofréquences).
Revenons à l'art (non évoqué dans les communiqués de presse du Nobel) : à quelles lois économiques les mécanismes du marché de l'art répondent-ils ? A revoir et commenter : les travaux de Vickrey, prix Nobel 1996 pour ses travaux sur les mécanismes des enchères.


Many forms of auction sales show a significant increase against fixed price selling. Because of the globalization of information and communication, this upward trend hall never be reversed. It is a fact of society, but the art market (both a niche market and a luxury market) is still not ready to meet this trend. I note three facts that reinforce my opinion:
The agency Auctionwire relies upon the distracting aspect of auctions to facilitate sales charities online; Clients appreciate this new method of social marketing that amplifies their relationships with potential buyers. Auctionwire received on Oct. 17 the Excellence Award 2007 for small businesses granted by Dell Canada.
The use by a dealer of second-hand vehicles on the method of the auction is the first of its kind in France (Group Warsemann, auction sale in Bracieux October 20, BCAuctions organization). The fact that a dealer admits that it is the customer and not the vendor who made the price announcement is some sort of small revolution in attitudes. To be continued.
The Nobel Prize in Economic Sciences was awarded to Americans Hurwicz, Maskin and Myerson on October 15. It rewards their work on cases where the conventional laws of the market do not apply for reasons relating to the conduct of the contracting parties; This work has positively impacted the auction of public property by the American government (in particular sale of certain parts of the radio frequency spectrum).
Back to art (not mentioned in the press releases of the Nobels): to which economic laws does the art market respond? New reading and comment of the work of Vickrey is also recommended. He was awarded the 1996 Nobel Prize for his work on the mechanisms of auction.