31 oct. 2007

Un Rembrandt commenté / Rembrandt reviewed

Le 26 octobre, un portrait sur cuivre de 23,7x17 cm annoncé prudemment comme suiveur de Rembrandt a fait 2.2 M£ à Norcote, Angleterre, chez Moore Allen & Innocent (entreprise anglaise spécialisée dans les residential sales), sur une estimation dérisoire. La possibilité a été évoquée que ce soit un autoportrait de Rembrandt, cette opinion allant contre celle du Rijksmuseum d'Amsterdam.
La Tribune de l'Art indique d'autres cas similaires récents, et montre chiffres à l'appui que 2.2 M£ est en-dessous du prix normal d'un Rembrandt. Si l'on considère comme moi qu'aucun prix aux enchères n'est aberrant, on en déduit d'entrée que l'avis d'expert n'est pas ou n'est plus la seule chose qui compte dans le prix, et que la peinture anonyme ou controversée peut faire de beaux prix à condition que l'oeuvre soit d'époque et représente un travail soigné.
Je suis conscient que cette opinion va à l'encontre de tout ce que j'ai vu dans les bases de données spécialisées, où la principale entrée est le nom de l'artiste, et où les "attribués à" sont quasiment considérés comme des pollutions.

On October 26, a portrait copper plate 23.7 x17 cm announced cautiously as from a follower of Rembrandt made 2.2 million pounds in Norcote, England, at Allen Moore & Innocent (English company specializing in residential sales), from an estimate ridiculous . The possibility was raised that it is a self-portrait of Rembrandt, this view goes against that of the Rijksmuseum in Amsterdam.
The site www.latribunedelart.com indicates other recent similar cases, and shows figures to support that 2.2 million pounds was below the normal price of a Rembrandt. If we consider as I do it that no price at auction is absurd, we can deduce that the expert opinion is not or is no longer the only thing that counts in the price, and that painting of anonymous or controversial origine may make attractive price provided that the work is vintage and of good workmanship.
I am aware that this view runs against what I saw in specialized databases, where the main entrance is the artist's name, and where "attributed to" are essentially treated as pollution.