4 déc. 2007

Actualités enchères : le CVV contre eBay

A la une de la presse d'aujourd'hui, l'assignation en justice de eBay par le Conseil des Ventes Volontaires.
Cet événement, qui couvait depuis des années, est à rapprocher d'une position émise hier par le Pennsylvania State Board of Auctioneer Examiners réclamant que les vendeurs en ligne aient un statut d'auctioneer.

J'ai posté deux commentaires en France (et je mets le lien vers les articles auxquels j'ai répondu) :

sur vnunet :

eBay a raison et a tort
eBay a raison : ses activités sont distinctes de celles des commissaires priseurs, et quand on regarde en détails le périmètre des biens mis en vente n'est pas le même.
eBay a tort car il encourage une activité commerciale par des amateurs peu scrupuleux qui font une concurrence déloyale aux professionnels.
Une taxation des ventes en ligne, éventuellement assortie d'une franchise (comme c'est le cas dans les ventes publiques) assainirait ce secteur.
Posté par : Pierre Tavlitzki, 4 décembre 2007

sur 01net :

Contrôle de la brocante
Posté le 04/12/2007 21:52:52 par Tavlitzki
Le conflit entre les commissaires priseurs habilités et les courtiers en ligne est de même nature que le conflit entre les professionnels de la brocante et les vendeurs du dimanche des foires à tout. Tant que les commissaires priseurs n'auront pas compris que ce n'est pas leur vocation de vendre des lots à 50 € et que les courtiers en ligne n'empêcheront pas leurs clients vendeurs de présenter des lots à des prix très exagérés, ils croiront se faire de la concurrence, alors qu'en fait le recouvrement de périmètre des marchandises traitées dans les deux filières est faible.