5 déc. 2007

Enchères Art : un marché prévisible

Dans notre approche pour montrer que le prix de l'art n'est pas le résultat du hasard, nous avons étudié les plus fortes enchères mondiales depuis 1989.
Dans le haut du pavé, l'évolution d'année en année n'est pas flagrante, ce qui permet une analyse pertinente de l'évolution des modes à ce très haut niveau.
On voit que certaines signatures s'essoufflent : les abstraits européens et même certains abstraits américains, les impressionnistes sauf leurs chefs de file.
D'autres se sont installés solidement vers la tête du classement au cours de cette période : Klimt et Schiele en 1994, Rothko en 1997, Warhol, Basquiat et Richter en 1998, Soutine en 2001, Koons en 2007.

Par des méthodes statistiques, nous pouvons prédire sur quels artistes se porteront les 100 plus grosses enchères du marché mondial en 2008 :

19 artistes présents très régulièrement dans les ventes se partageront 70 des 100 premiers lots (et tous seront présents dans cette liste) : Bacon, Basquiat, Cézanne, DeKooning, Feininger, Freud, Gauguin, Giacometti, Léger, Matisse, Miro, Modigliani, Monet, Picasso, Pissarro, Renoir, Rothko, Schiele, Warhol.

10 artistes se partageront 10 places, certains avec plusieurs oeuvres ; on ne peut pas les départager à l'avance, car tout dépend si des oeuvres importantes seront présentées : Chagall, Degas, Gris, Johns, Koons, Lichtenstein, Moore, Richter, Soutine, Toulouse-Lautrec, vanGogh.

15 artistes ayant déjà atteint ce niveau au moins une fois depuis 1989 retrouveront cet honneur en raison de la présentation d'une oeuvre exceptionnelle. Ils sont 300 candidats, inutile de les lister tous.
Parmi ces 15, les maîtres anciens prendront 5 places. Leur nom dépendra de l'offre qui, du fait de la rareté, est plus difficilement prévisible. Les plus probables sont Canaletto ou un de ses suiveurs (Bellotto, Guardi), Rembrandt, Greco, Rubens, Pierre II Brueghel, Cranach.

Il y aura 5 nouveaux venus, soit du fait de la présentation d'une oeuvre exceptionnelle, soit comme artistes émergeant vers ce niveau du marché. A la suite de Doig et Hirst que l'on voit apparaître dans le bilan (provisoire) de 2007, prenons le risque de citer quelques noms parmi les plus jeunes qui n'ont jamais encore atteint ce niveau mais qui peuvent y prétendre : Kelly, Polke, Prince.

Dans son bilan des ventes 2008, ArtHitParade comparera les résultats avec les prédictions de cet article.

La méthode utilisée pour cette analyse peut être appliquée à n'importe quel secteur du marché, à condition de disposer d'une base de donnée assez fiable.

Pierre Tavlitzki, 5 décembre 2007.