6 déc. 2007

Pierre Bergé, La Poste, Le Monde et Michel Simon

Le quotidien "Le Monde" annonce cet après-midi sur son site web que La Poste ayant refusé de porter en envoi décachetable un catalogue d'une vente aux enchères Erotica comprenant une photographie pornographique représentant Michel Simon, la maison de vente organisatrice, Pierre Bergé & Associés, s'est vue infliger un surcoût postal de 10 000 € pour faire l'envoi sous pli fermé.

10 000 € ? C'est aussi à peu près le tarif moyen d' 1/8 page de publicité dans le même quotidien "Le Monde".

Suivant de très près l'actualité des ventes aux enchères publiques, je ne peux que me réjouir et féliciter Pierre Bergé & Associés d'avoir eu une approche aussi dynamique et originale de la publicité de leur vente.

Je présente mes excuses au "Monde" d'avoir dû choisir mon site perso pour cette réaction, parce que les commentaires sur leur page web sont réservés aux abonnés.

Pierre Tavlitzki, Paris.