3 févr. 2008

Un ivoire médiéval de la Passion du Christ aux enchères chez Christie's Paris en mars

Un des lots principaux de la collection Gillot d'antiquités qui sera vendue à Paris par Christie's les 4 et 5 mars est un Diptyque en ivoire de la Passion du Christ.
Cette oeuvre suit de quelques mois le Diptyque de la collection Dormeuil, qui avait obtenu 3,6 M€ hors frais à Paris chez Sotheby's le 19 novembre, et qui vient très certainement du même atelier Parisien actif entre 1360 et 1380 connu sous le nom d' "atelier des diptyques de la Passion".

La comparaison va à l'avantage du diptyque Dormeuil, plus important puisqu'il présentait trois registres surmontés par six arcs ogivaux (hauteur 24,7 cm, largeur en position ouverte 31,4 cm, épaisseur 1,2 cm), alors que le diptyque Gillot se contente de deux registres surmontés par cinq arcs ogivaux. Les dimensions du diptyque Gillot ne sont pas indiqués par le communiqué de presse de Christie's, mais les deux oeuvres se ressemblent beaucoup, avec une densité de personnages similaire, et un rapport de dimensions de 2 / 3 entre les deux oeuvres semble probable.

En matière d'art, le prix suit les dimensions de façon exponentielle plutôt que linéaire, mais l'estimation de 200 K€ donnée par Christie's (estimation haute : 300 K€) semble bien faible, d'autant plus que la qualité d'exécution avait été l'atout fort qui avait mené le diptyque Dormeuil au prix cité ci-dessus (achat du marché Londonien).

Dans son compte-rendu de la vente Dormeuil, la Gazette de l'Hôtel Drouot (2007, n° 42, pages 77 et 78) ne mentionne qu'un diptyque de la collection von Hirsch qui n'était même pas de la même époque que les deux oeuvres qui font l'objet de cette étude. Ceci prouve bien que les ivoires de l'atelier Parisien concerné sont extrêmement rares sur le marché, et devrait pousser celui de Christie's vers une enchère à 7 chiffres.

(VENDU 276 K€ frais compris)

Pierre Tavlitzki