31 août 2014

Evolution des Bronzes Rituels Chinois

La fin de la dynastie Shang et le début des Zhou de l'Ouest marquent le plus haut degré de complexité de la forme et de la décoration des bronzes rituels Chinois, il y a 3200 à 3000 ans. Ces objets disparaissent dans le millénaire qui suit en raison du progrès des techniques, des besoins et des croyances.

Le 16 septembre à New York, Sotheby's vend un hu, jarre utilisée pour contenir les boissons fermentées, lot 122 estimé $ 2,8M. Certaines de ses caractéristiques montrent une évolution par rapport à la transition Shang-Zhou, et cette chronologie permet de le positionner au milieu de la période des Zhou de l'Ouest, il y a environ 2900 ans.

Cette haute pièce de forme balustre à base carrée de 58 cm de haut est complète, avec son couvercle et ses deux anneaux latéraux. Les inscriptions du couvercle et du vase sont cohérentes, ce qui permet d'assurer qu'il s'agit du couvercle d'origine. Ce hu a une superbe patine gris-vert en harmonie avec des incrustations vertes de malachite.

Sa décoration représente l'art moderne de l'époque, bien que les oiseaux et dragons extrêmement stylisés aient déjà figuré dans les périodes plus anciennes. Contrairement à ses prédécesseurs sur lesquels tout élément accessible était inscrit, les grandes surfaces lisses sur trois registres cloisonnés relèvent d'une intention artistique qui a été très réussie.

Un autre élément est intéressant : les taotie ont disparu, remplacés par de simple losanges, comme si la civilisation avait rejeté leur mystérieux pouvoir au rang des légendes.

Du temps de Qianlong, ce vase faisait partie des 3500 bronzes archaïques des collections impériales et a été décrit par les experts Chinois de la cour impériale. Il faisait partie d'une paire dont l'autre élément, qui a perdu son couvercle, est conservé au Taipei Palace Museum.

Un caractère traduit phonétiquement par zha pourrait être le nom de l'artiste. Cette pièce qui a fait l'objet d'interprétations épigraphiques successives pendant près de deux siècles est nommée Zhou Zha Hu.


30 août 2014

Vija Celmins à Los Angeles

Vija Celmins est originaire des brumes de la Lettonie, d'où elle est chassée à l'âge de deux ans avec ses parents par l'occupation Soviétique. De 1962 à 1965, elle termine ses études d'art à Los Angeles. C'est l'époque où le pop art opère le grand retour à l'art figuratif en s'appuyant sur des objets triviaux.

La jeune femme est attentive à montrer l'originalité de sa personnalité. La réprobation de la guerre est un thème courant de l'époque, exacerbé aux Etats-Unis par les évènements du Vietnam. Elle ne veut pas être éblouie par le soleil de Californie et est influencée par l'usage monotone des couleurs ternes dans les natures mortes de Morandi.

Elle fait partie du cercle de Joni Gordon, une jeune femme autodidacte qui prend le rôle d'incubatrice de l'art contemporain à Los Angeles et dirigera plus tard une galerie d'avant-garde. Provenant de la succession de Gordon, trois oeuvres à vendre par Sotheby's à New York le 24 septembre offrent une vue complète sur les débuts de la carrière de Celmins.

Ses techniques variées s'appuient presque toujours sur un original photographique dans une approche hyperréaliste. Burning plane, huile sur toile 36 x 62 cm peinte en 1965, reproduit en grisaille une photo de presse sur un drame de guerre qui a fait onze morts. La fumée crée le même effet visuel que le flou des avions militaires de Richter deux ans auparavant. Cette peinture est estimée $ 900K, lot 6.

La technique préférée de Celmins est le graphite sur papier. Clouds n°2 est un dessin de très grande dimension, 67 x 99 cm, réalisé entre 1965 et 1967. Ce thème de l'hyperréalisme dans un lieu non identifiable anticipe ses Océans. Un Océan au graphite sur fond d'acrylique 36 x 48 cm fait en 1968 a été vendu $ 1,68M incluant premium par Christie's le 13 novembre 2013. Clouds est estimé $ 400K, lot 7. La série de peintures de Richter sur ce thème est ultérieure.

Pink Pearl Eraser est un acrylique sur bois de balsa, 17 x 50 x 8 cm réalisé en 1966-1967, lot 8 estimé $ 180K, de pure inspiration Pop Art tout en symbolisant l'art du dessin.

Je n'ai pas trouvé d'évidence d'une quelconque influence réciproque de Celmins et Richter malgré la similitude de leurs inspirations à cette époque.




29 août 2014

Caisses et Verticale de Romanée-Conti

Un millésime spécifique de Romanée-Conti dévoile ses qualités au bout d'une vingtaine d'années. Quand j'ai commencé cette chronique, 1990 était la star et les années prometteuses étaient 2001, 2004 et 2005.

La surprise est venue en 2011 quand les oenologues ont constaté qu'à l'achèvement d'une évolution plus lente 1988 pouvait atteindre une qualité digne d'être comparée à 1990.

Le 8 septembre 2011, Bonhams vendait £ 126K incluant premium un lot de douze bouteilles 1990 et £ 75K incluant premium un lot de douze bouteilles 1988.

Deux lots constitués chacun de douze bouteilles DRC (Domaine de la Romanée-Conti) 1988 sont à vendre par Christie's : lot 83, estimé HK$ 1,1M, le 6 septembre à Hong Kong ; lot 69, estimé £ 90K, le 11 septembre à Londres.

Le 4 octobre à Hong Kong, Sotheby's vend une splendide verticale de 6 bouteilles de 19 millésimes plus jeunes, 1992 à 2010, totalisant 114 bouteilles, estimé HK$ 12M. Ce lot est annoncé dans le communiqué de presse.

Pour une vue plus détaillée du comportement de ces années récentes, revenons chez Christie's avec deux lots de 6 bouteilles chacun. Le DRC 1997 est estimé £ 40K à Londres le 11 septembre, lot 70. Le DRC 1999 est estimé HK$ 650K à Hong Kong le 6 septembre, lot 87.


27 août 2014

Lagonda au Temps de W.O. Bentley

La faillite de Bentley Motors en juillet 1931 était en grande partie due aux coûts de développement excessifs des modèles de luxe et de compétition. Rolls-Royce avait alors acquis Bentley avec l'intention de supprimer ce concurrent tout en conservant la marque.

Cette évolution de l'industrie automobile a aiguisé l'ambition d'un autre constructeur anglais, Lagonda, dont les progrès culminent par une victoire aux 24 heures du Mans d'une M45R Rapide en 1935.

L'histoire de Bentley a bien failli se renouveler avec Lagonda, au bord de la faillite au moment de la victoire du Mans, et bien sûr également guettée par Rolls-Royce. L'entrepreneur Alan Good sauve Lagonda in extremis.

W.O. Bentley, fondateur de Bentley Motors, avait un tel prestige que Rolls-Royce avait obtenu lors de la décision judiciaire de l'employer pendant trois ans. Rolls-Royce neutralisa W.O. pendant tout ce temps par des occupations subalternes, mais il redevenait libre en mai 1935. La décision de Good était certainement liée à la possibilité d'embaucher W.O. comme chief designer.

Dès son arrivée à Lagonda, W.O. contribue à un nouveau modèle de luxe, le LG45. En 1936, quatre LG45R Rapide sont construites pour la compétition, à l'usage de l'équipe de course privée Fox and Nicholl.

Le 13 septembre à Goodwood, Bonhams vend l'une des deux voitures survivantes de ce modèle, lot 240 estimé £ 1,4M. Cette voiture avec un intéressant historique en compétition est en très bon état de fonctionnement, avec son châssis et son moteur d'origine.

26 août 2014

La Malédiction Expressionniste de Francis Newton Souza

Francis Newton Souza était né à Goa de parents catholiques. Son art est basé sur l'expression du décalage entre la laideur et la malveillance de l'être humain d'une part, l'angélisme chrétien de l'autre. Il est l'artiste du rejet de la rédemption.

Travaillant à Londres depuis 1949, Souza observe Bacon. Mieux qu'aucun autre artiste de ce groupe, il comprend que la représentation picturale de l'horreur humaine ne doit pas avoir de limite. Il est un précurseur de Basquiat, sauf que ses personnages terribles ne sont jamais drôles.

Comme Picasso mais pour une autre raison, Souza déforme les visages. Stupides, hirsutes et grimaçants, ses personnages offrent une vision sans concession de l'enfer sur terre.

En 1962, l'artiste exécute des peintures à l'huile sur satin noir de grandes dimensions qui sont le sommet de son art lugubre. Il admet une influence de Greco et Goya, mais Bosch et Soutine aussi ne sont pas bien loin.

Le 17 septembre à New York, Christie's vend The Butcher, 206 x 112 cm, lot 416 estimé $ 1,5M. L'homme en blouse dans une attitude menaçante brandit un long couteau et tient un énorme os. Les crochets pendus au-dessus de lui comme des épingles à linge renforcent encore l'expressionnisme sinistre de cette scène de la vie ordinaire.

Le 9 juin 2010, Christie's a vendu £ 880K incluant premium Red Curse,  178 x 114 cm, de même technique et de même année, qui nous mène encore plus profond en enfer. Un monstre mythique rouge foncé s'apprête à posséder ou châtier une femme nue.

25 août 2014

Naissance dans les Fleurs

La céramique blanche qui précéda l'arrivée des Song du Nord et fut la première porcelaine impériale offrait des motifs floraux stylisés d'une grande simplicité. A l'époque plus tardive des Song du Sud, il y a 800 ans, la pureté géométrique des motifs continue à inspirer les artistes mais avec des styles différents comme la texture craquelée.

Les motifs floraux entrelacés forment une autre suite cohérente de cette évolution artistique. Le 16 septembre à New York, Sotheby's vend un vase meiping de l'époque des Song du Sud, lot 6 estimé $ 2,5M, 28,6 cm de haut.

Le meiping est une des formes les plus courantes des vases Chinois avec un épaulement renflé et une très petite ouverture qui lui permettait d'être utilisé comme vase à fleurs. Meiping signifie vase pour les fleurs de pruniers.

A cette époque où le bleu de cobalt n'était pas encore utilisé, la décoration est incisée sans addition de couleurs. Des fleurs de lis et de lotus sont guidées par des tiges tournantes en un inextricable réseau de spirales. Au milieu de cette luxuriance apparaissent deux très jeunes garçons, un de chaque côté du vase, à l'âge des premiers pas.

Le thème du bébé dans les fleurs était apparu dans l'iconographie Chinoise à la fin de la dynastie Tang pour exprimer l'espoir d'abondance et peut-être aussi la réincarnation.

Les anciens Chinois aimaient les glaçures de couleurs très pâles. Celle-ci est de type qingbai, un vert clair translucide qui ne masque pas la perfection de la céramique blanche de base.

24 août 2014

Vaisselle Noire pour le Thé

L'essor de la céramique noire sous les Song, il y a 1000 ans, n'est pas impérial mais populaire, lié à la cérémonie du thé qui doit être un plaisir complet y compris visuel.

La céramique est couverte d'une glaçure brun-noir avec forte teneur en fer. Le réglage des paramètres du four est très sophistiqué. La transition plus ou moins lente entre le solide et le liquide lors de la cuisson et l'inverse lors du refroidissement génèrent des effets de textures qui sont très raffinées, comme la fourrure de lièvre ou la plume de perdrix.

L'anarchie qui a suivi la chute des Tang n'a pas fait perdre le goût Chinois pour la continuité des traditions artistiques. Le 16 septembre à New York, Sotheby's vend une jarre archaïsante à glaçure noire réalisée pendant la période Song, sans que sa datation puisse être mieux précisée.

C'est un récipient de forme ventrue de 20,5 cm de haut avec une ouverture plus large que la base. Le bord et le pied ne sont pas glassivés, comme c'est souvent le cas à cette période. Par endroits, le fer de la glaçure a généré un effet de pulvérisation de gouttes rousses qui a certainement été voulu par le potier.

La décoration réalisée au pinceau par-dessus la glaçure est également archaïque, avec quatre grandes spirales rousses.

Cette pièce présentant des caractéristiques d'une grande rareté est estimée $ 2,5M, lot 3.

23 août 2014

Un Phaéton par Duesenberg

En 1926, Duesenberg devient une filiale d'Auburn, possédée par Cord. Pendant dix ans, les trois marques effectueront un effort concerté pour maîtriser toute la gamme des voitures de luxe Américaines. Dans cette association, Duesenberg vise les riches et les célébrités.

L'année 1929 est importante pour trois raisons. La création de la Cord Corporation rationalise la structure juridique du groupe. Le châssis Model J de Duesenberg peut réellement s'affirmer comme le meilleur dans sa catégorie. La carrosserie en dual cowl phaeton conçue et fabriquée par LeBaron est une nouveauté spectaculaire.

Le phaéton est une voiture décapotable. Le double cowl est une finesse sociale, la disposition en deux compartiments séparés par un paravent permettant aux passagers arrières d'être isolés du conducteur et du passager avant.

Pour rester au sommet, il faut toujours faire mieux. En 1935, le SJ est un Model J équipé d'un moteur surchargé, avec une vitesse de pointe à 220 Km/h. Le prestige n'est pas seulement lié aux performances mais aussi à l'aspect : le dual cowl phaeton a été amélioré par Buehrig.

Le 30 août à Auburn, Auctions America vend une Duesenberg SJ Dual Cowl Phaeton carrossée par LaGrande fabriquée en 1935, lot 5145. LaGrande est un label qui signifiait que le carrossier avait été homologué par Cord.

Le phaéton est moins luxueux que le coupé décapotable. De la même année, la Duesenberg de Clark Gable était un coupé décapotable JN, invendu en août 2012 chez Gooding. Egalement de 1935, la Duesenberg SJ vendue $ 4,5M incluant premium par RM Auctions le 9 mars 2013 était carrossée par Walker-LaGrande.

Le phaéton à vendre, préservé depuis longtemps par des collectionneurs soigneux, est dans un état remarquable. Cette voiture est estimée au-delà de $ 1,4M.

22 août 2014

Transfert de Pouvoir par un Uli

Au début du XXème siècle, l'île de Neu-Mecklenburg était une colonie allemande. Elle fait maintenant partie de la Papouasie Nouvelle-Guinée sous le nom de Nouvelle-Irlande.

Il semble que l'île ait échappé au siècle précédent au zèle des missionnaires chrétiens destructeurs d'idoles. En 1904, certains colons sont émerveillés par la découverte de l'art Uli, au centre de l'île. Ils recueillent de nombreuses pièces et ont la chance d'assister à la création d'une statuette, mais le rite cessera d'être pratiqué peu après 1905.

Tous les Uli sont réalisés sur un modèle générique unique, avec des traits différents et quelques variantes significatives. Plus de 200 ont été conservés. Ces grandes statues anthropomorphiques pouvant atteindre 1,40 m de haut accompagnent les cérémonies funéraires des chefs qui durent une année complète. Les Uli ne sont pas des portraits et sont soigneusement manipulés de façon à pouvoir être réutilisés.

Ils sont hermaphrodites pour concentrer toutes les qualités des deux sexes dans le dialogue avec l'au-delà, plus efficace quand la mort du chef est encore récente. L'homme est cependant dominant dans cet être bisexué. C'est un puissant guerrier protecteur, agressif contre l'ennemi, au sexe proéminent. L'art Africain d'avant le contact avait aussi une prédilection pour la représentation hermaphrodite.

Le 16 septembre à Paris, Sotheby's vend un Uli d'1,40 m de haut, lot 32 estimé € 700K. Ce spécimen Wostrack-Krämer porte à la fois le nom du tout premier collectionneur allemand et du savant voyageur qui l'a décrit comme un chef d'oeuvre en 1908.

La caractéristique extrêmement rare de cette statuette est sa double figure : le grand Uli serre sur son torse une autre figure trois fois plus petite que lui, complète avec les mêmes attributs. Cet Uli apporte ainsi l'évidence que la figure idéalisée n'est pas un portrait mais un symbole des forces et des vertus. Le petit successeur encore novice du grand chef décédé devra pérenniser toutes ces qualités.