26 août 2014

La Malédiction Expressionniste de Francis Newton Souza

Francis Newton Souza était né à Goa de parents catholiques. Son art est basé sur l'expression du décalage entre la laideur et la malveillance de l'être humain d'une part, l'angélisme chrétien de l'autre. Il est l'artiste du rejet de la rédemption.

Travaillant à Londres depuis 1949, Souza observe Bacon. Mieux qu'aucun autre artiste de ce groupe, il comprend que la représentation picturale de l'horreur humaine ne doit pas avoir de limite. Il est un précurseur de Basquiat, sauf que ses personnages terribles ne sont jamais drôles.

Comme Picasso mais pour une autre raison, Souza déforme les visages. Stupides, hirsutes et grimaçants, ses personnages offrent une vision sans concession de l'enfer sur terre.

En 1962, l'artiste exécute des peintures à l'huile sur satin noir de grandes dimensions qui sont le sommet de son art lugubre. Il admet une influence de Greco et Goya, mais Bosch et Soutine aussi ne sont pas bien loin.

Le 17 septembre à New York, Christie's vend The Butcher, 206 x 112 cm, lot 416 estimé $ 1,5M. L'homme en blouse dans une attitude menaçante brandit un long couteau et tient un énorme os. Les crochets pendus au-dessus de lui comme des épingles à linge renforcent encore l'expressionnisme sinistre de cette scène de la vie ordinaire.

Le 9 juin 2010, Christie's a vendu £ 880K incluant premium Red Curse,  178 x 114 cm, de même technique et de même année, qui nous mène encore plus profond en enfer. Un monstre mythique rouge foncé s'apprête à posséder ou châtier une femme nue.