27 août 2014

Lagonda au Temps de W.O. Bentley

La faillite de Bentley Motors en juillet 1931 était en grande partie due aux coûts de développement excessifs des modèles de luxe et de compétition. Rolls-Royce avait alors acquis Bentley avec l'intention de supprimer ce concurrent tout en conservant la marque.

Cette évolution de l'industrie automobile a aiguisé l'ambition d'un autre constructeur anglais, Lagonda, dont les progrès culminent par une victoire aux 24 heures du Mans d'une M45R Rapide en 1935.

L'histoire de Bentley a bien failli se renouveler avec Lagonda, au bord de la faillite au moment de la victoire du Mans, et bien sûr également guettée par Rolls-Royce. L'entrepreneur Alan Good sauve Lagonda in extremis.

W.O. Bentley, fondateur de Bentley Motors, avait un tel prestige que Rolls-Royce avait obtenu lors de la décision judiciaire de l'employer pendant trois ans. Rolls-Royce neutralisa W.O. pendant tout ce temps par des occupations subalternes, mais il redevenait libre en mai 1935. La décision de Good était certainement liée à la possibilité d'embaucher W.O. comme chief designer.

Dès son arrivée à Lagonda, W.O. contribue à un nouveau modèle de luxe, le LG45. En 1936, quatre LG45R Rapide sont construites pour la compétition, à l'usage de l'équipe de course privée Fox and Nicholl.

Le 13 septembre à Goodwood, Bonhams vend l'une des deux voitures survivantes de ce modèle, lot 240 estimé £ 1,4M. Cette voiture avec un intéressant historique en compétition est en très bon état de fonctionnement, avec son châssis et son moteur d'origine.