30 août 2014

Vija Celmins à Los Angeles

Vija Celmins est originaire des brumes de la Lettonie, d'où elle est chassée à l'âge de deux ans avec ses parents par l'occupation Soviétique. De 1962 à 1965, elle termine ses études d'art à Los Angeles. C'est l'époque où le pop art opère le grand retour à l'art figuratif en s'appuyant sur des objets triviaux.

La jeune femme est attentive à montrer l'originalité de sa personnalité. La réprobation de la guerre est un thème courant de l'époque, exacerbé aux Etats-Unis par les évènements du Vietnam. Elle ne veut pas être éblouie par le soleil de Californie et est influencée par l'usage monotone des couleurs ternes dans les natures mortes de Morandi.

Elle fait partie du cercle de Joni Gordon, une jeune femme autodidacte qui prend le rôle d'incubatrice de l'art contemporain à Los Angeles et dirigera plus tard une galerie d'avant-garde. Provenant de la succession de Gordon, trois oeuvres à vendre par Sotheby's à New York le 24 septembre offrent une vue complète sur les débuts de la carrière de Celmins.

Ses techniques variées s'appuient presque toujours sur un original photographique dans une approche hyperréaliste. Burning plane, huile sur toile 36 x 62 cm peinte en 1965, reproduit en grisaille une photo de presse sur un drame de guerre qui a fait onze morts. La fumée crée le même effet visuel que le flou des avions militaires de Richter deux ans auparavant. Cette peinture est estimée $ 900K, lot 6.

La technique préférée de Celmins est le graphite sur papier. Clouds n°2 est un dessin de très grande dimension, 67 x 99 cm, réalisé entre 1965 et 1967. Ce thème de l'hyperréalisme dans un lieu non identifiable anticipe ses Océans. Un Océan au graphite sur fond d'acrylique 36 x 48 cm fait en 1968 a été vendu $ 1,68M incluant premium par Christie's le 13 novembre 2013. Clouds est estimé $ 400K, lot 7. La série de peintures de Richter sur ce thème est ultérieure.

Pink Pearl Eraser est un acrylique sur bois de balsa, 17 x 50 x 8 cm réalisé en 1966-1967, lot 8 estimé $ 180K, de pure inspiration Pop Art tout en symbolisant l'art du dessin.

Je n'ai pas trouvé d'évidence d'une quelconque influence réciproque de Celmins et Richter malgré la similitude de leurs inspirations à cette époque.