27 sept. 2014

Des Fleurs Yangcai sur un Vase Impérial

L'ouverture de l'empereur Kangxi sur la civilisation occidentale est à l'origine d'un des plus spectaculaires progrès de la céramique Chinoise, le falangcai, signifiant couleurs étrangères. La surface de la poterie est émaillée par-dessus la glaçure, permettant d'exécuter des couleurs brillantes et saturées de la plus grande diversité.

A la fin du règne de Yongzheng et au début du règne de Qianlong, pendant que Tang Ying est surintendant de Jingdezhen, la création artistique atteint son apogée. Deux variantes du falangcai sont utilisées, le yingcai dans une gamme de couleurs proches du wucai des Ming, et le yangcai qui intègre une des plus récentes inventions, l'émail rose.

Le 8 octobre à Hong Kong, Sotheby's vend un vase yangcai à décor floral, lot 3639 estimé HK$ 30M, d'une jolie forme poire légèrement gonflée, haut de 29 cm et portant la marque impériale de Qianlong.

Le fond du décor est un jaune citron profond, similaire à une pièce datée de la 7ème année du règne de Qianlong. Les fleurs réalistes d'une grande variété botanique sont un bon prétexte pour offrir une intéressante diversité de couleurs. Leur émail a été déposé sur un dessin préalablement incisé, par une technique qui rappelle quelque peu le cloisonné sur métal.

Cette pièce est très rare, par sa forme et son motif décoratif. Elle est probablement l'élément survivant d'une paire de vases livrée pour la collection impériale dans la seizième année du règne de Qianlong, 1751 de notre calendrier.