10 sept. 2014

L'Escalier du Constructivisme

Le constructivisme, directement inspiré du suprématisme de Malevitch, est une variante Soviétique du futurisme. L'idée consiste à créer un art et une poésie nouvelles, éliminant la spontanéité et l'émotion, et qui puisse remplacer l'art bourgeois.

Le premier constructiviste, Alexandre Rodchenko, va jusqu'au bout de la démarche en 1921 avec les premières peintures monochromes. Il abandonne aussitôt la peinture au profit de la photographie. Dans une approche similaire à celle du Bauhaus, il s'intéresse alors aux photomontages qu'il utilise pour illustrer les poèmes de Maiakovski.

Rodchenko est un contemporain de Moholy-Nagy et Man Ray. Passé du photomontage à la photographie proprement dite vers 1925, il cherche la géométrie dans l'architecture et les scènes de la vie moderne, avec des angles de prise de vue extrêmes qui suppriment le repérage aux plans horizontaux et verticaux.

La vue d'un escalier à Moscou, en 1929, est la meilleure démonstration photographique du constructivisme de Rodchenko. Un tirage d'exposition 39 x 57 cm est estimé $ 150K, à vendre par Sotheby's à New York le 30 septembre, lot 127.

La lumière est forte, n'offrant aucune nuance entre la clarté et les ombres pour supprimer tout détail inutile. Au centre de l'image, une femme monte les marches avec un enfant dans les bras.

Rodchenko suivait le documentariste Dziga Vertov, qui rejetait l'anecdote et le spectacle. Quand on compare l'escalier de Rodchenko avec l'escalier d'Odessa du Cuirassé Potemkine, on voit l'opposition totale entre le paisible mouvement montant de la passante de Rodchenko, symbole de vie, et la descente terrible de la poussette d'Eisenstein, symbole de mort.