21 sept. 2014

Une Moto sur la Route des Hippies

En 1969, l'année du festival de Woodstock, Easy Rider est un grand tournant dans l'histoire du cinéma, une des rares victoires de l'underground sur l'establishment. Loin des grands spectacles industriels qui commencent à lasser le public, le film est entièrement conçu par ses deux principaux acteurs, Peter Fonda et Dennis Hopper.

Le thème est la confrontation de deux motards au traditionalisme réactionnaire du sud des Etats-Unis. Le titre même du film est un défi : c'est une expression du slang hippie relatif à la liberté sexuelle. Le succès du film est tel que le mot devient le symbole de la liberté offerte par la moto aux marginaux.

Quatre classiques Harley Davidson de police datant de 1949 à 1952 sont modifiées, soit deux pour chaque acteur, prenant pour les besoins du film la forme inhabituelle de choppers avec une fourche très longue.

Trois des motos de Easy Rider ont été volées avant la fin du tournage et ont probablement été démantelées. La seule survivante avait été volontairement endommagée dans la scène de l'accident. Elle a été offerte par Fonda à un de ses assistants qui l'a remise dans sa configuration d'origine, et a été exposée pendant plusieurs années dans un musée.

Cette moto iconique de l'apogée du rêve hippie est estimée $ 1M, à vendre par Profiles in History à Calabasas près de Hollywood le 18 octobre.

La photo d'une réplique de 1987 est partagée par Wikimedia avec l'aimable autorisation du Deutsches Zweirad- und NSU-Museum :


ZweiRadMuseumNSU EasyRider2