19 oct. 2014

Alice à Vétheuil

Claude Monet a développé à Argenteuil sa nouvelle manière de peindre qui devient le style impressionniste le plus typique : le dessin n'existe plus, remplacé par les taches et les textures tout en respectant scrupuleusement la perspective et les proportions.

Il quitte Argenteuil en 1878 en raison de difficultés financières et s'installe dans un village plus en aval de la seine, à Vétheuil, avec sa femme adorée Camille et un couple d'amis, Ernest et Alice Hoschedé. La mort prématurée de Camille l'année suivante précipite Alice dans les bras de l'artiste.

En 1881, Monet peint Alice au jardin de Vétheuil. Il se souvient du temps où la robe blanche de Camille exprimait la pureté. Alice est tranquillement occupée à coudre dans un riche environnement de feuillage. La lumière tamisée par un grand arbre assure une continuité de texture entre la verdure et la femme en bleu clair.

Cette huile sur toile 81 x 65 cm est estimée $ 25M, à vendre par Sotheby's à New York le 4 novembre, lot 29.

Cette année marque le sommet et la fin de la première période impressionniste de Monet. Il est guetté par le scandale quand il ne peut plus cacher sa liaison avec Alice, femme mariée. L'année suivante, son long voyage solitaire en Normandie lui donne envie d'exprimer les variations de la lumière dans le paysage selon les heures du jour.

Claude épousera Alice en 1892, après la mort de Hoschedé.