4 oct. 2014

Chagall inspiré par les Nuits d'Arabie

Marc Chagall est un imagier. Ses illustrations de La Bible, faites pour Vollard en 1930, sont des eaux-fortes rehaussées de gouache.

En 1948, quatre ans après la mort de Bella, Chagall est hanté par le thème de l'amour perdu. Sollicité par Pantheon Books à New York, il conçoit alors ses premières images lithographiques, sous le titre Four tales from the Arabian Nights.  Les grandes séries publiées par Tériade, comme Daphnis et Chloé et le Cirque, sont ultérieures.

Chagall avait été profondément ému par la traduction des Mille et Une Nuits éditée par Richard Burton en 1884. Explorateur de l'Afrique, Burton était un des meilleurs connaisseurs des traditions érotiques de tous les continents et avait publié également une traduction du Kama-Soutra, en 1883. Considéré en son temps comme un pornographe, il bravait l'Angleterre Victorienne.

La série des Four tales est composée de douze planches 37 x 28 cm sur des feuilles de 43 x 33 cm. Chaque image est accompagnée d'une citation du texte de Burton sur une feuille séparée. L'éditeur a eu l'idée sympathique de disperser les épreuves d'essais et les clichés d'imprimerie parmi certaines copies de cette édition.

Le 28 octobre à New York, Bonhams vend une de ces copies, lot 48 estimé $ 300K, avec ses étuis et ses intercalaires d'origine. En plus des 12 planches de la version finale, cet ensemble inclut 23 épreuves rassemblant surtout les tirages provisoires des images 5 et 9 ainsi que d'une planche supplémentaire numérotée 13.