19 oct. 2014

La Cosmographie d'Ulm

Depuis l'antiquité, Ptolémée était la référence absolue et incontestée en astronomie et en géographie, tout comme Galien en médecine et Euclide en géométrie. Au XVème siècle, les savants avaient reconstruit ses cartes en s'appuyant exclusivement sur ses textes. L'édition princeps de la géographie de Ptolémée, intitulée Cosmographia, a été publiée à Bologne en 1477.

Nicolaus Germanus comprit qu'il fallait intégrer les découvertes récentes dans l'oeuvre de Ptolémée. En 1477 il réalisa les premiers globes modernes, céleste et terrestre, pour la bibliothèque Vaticane.

En 1482, Nicolaus Germanus édite la Cosmographie dans une traduction latine réalisée par Jacobus Angelus, en maintenant l'attribution à Ptolémée mais en insérant aussi son propre travail. Les cartes Ptolémaïques incluent pour la première fois la Scandinavie et le Groenland.

Cette édition réalisée à Ulm par Lienhart Holle est un des plus beaux incunables, utilisant des blocs de bois pour l'impression des cartes qui sont joliment peintes à la main. Ce fut un échec commercial mais fort heureusement son matériel intact put être réutilisé pour la réédition par Reger en 1486.

La carte du monde de l'édition de Holle avec la Terre entourée par les douze vents, 40 x 56 cm sur une feuille 42 x 58 cm, a été vendue $ 320K incluant premium par Christie's le 1er avril 2014 sur une estimation basse de $ 180K.

Un exemplaire complet de ses 133 feuilles et 32 cartes est estimé £ 350K, à vendre par Sotheby's à Londres le 4 novembre, lot 60.

Un exemplaire d'une grande fraîcheur de l'édition de 1486 a été discuté récemment dans cette chronique. Il a été vendu £ 360K incluant premium par Sotheby's le 29 avril 2014 sur une estimation basse de £ 120K.