14 oct. 2014

La Femme-Fleur des Saisons de Manet

L'art d'Edouard Manet s'appuyait sur les grands maîtres du passé, mais sa volonté d'exprimer la vie et les moeurs de son temps généra une incompréhension durable. Pendant vingt ans, il fut rejeté des Salons qui étaient les arbitres du bon goût officiel français.

Tout commence à changer en 1881. Son vieil ami Antonin Proust, proche de Gambetta, suggère à Manet de réaliser une série de peintures allégoriques des quatre saisons. Manet s'imprègne assez lentement de ce projet.

Les premières peintures, le Printemps et l'Automne, sont réalisées durant l'année. L'année suivante, des études d'amazones montrent comment Manet voulait exprimer l'Eté, mais il mourra en 1883 sans avoir travaillé sur l'Hiver. En 1882, avec le Printemps et Un bar aux Folies-Bergères, le Salon offre enfin à Manet son triomphe officiel.

Le printemps est le temps du renouveau, de l'espoir et des fleurs. Manet est inspiré par le thème de la femme-fleur, incarnée par la très jeune actrice Jeanne Demarsy joliment vêtue d'habits fleuris dans un environnement de rhododendrons. Jeanne est vue de profil dans le goût de la Renaissance mais elle exprime fièrement l'autonomie de la femme nouvelle.

Le Printemps, huile sur toile 74 x 52 cm, est à vendre le 5 novembre par Christie's à New York, lot 16 estimé $ 25M.

Cette oeuvre fait l'objet d'une vidéo partagée par Christie's (ci-dessous). L'image est partagée par Wikimedia :

Edouard Manet 023