21 oct. 2014

L'Art à l'Usine

La fin de la seconde guerre mondiale appelle une période de reconstruction et d'espoir pour une vie meilleure. Fernand Léger est intéressé par les aspects sociaux de ce nouveau thème.

Trente ans auparavant, il était déjà passionné par les moteurs et les rouages. Il montre maintenant les travailleurs anonymes occupés à réaliser les structures indispensables de la vie moderne. Il travaille à une oeuvre monumentale intitulée Les Constructeurs, dont il réalise plusieurs versions préliminaires.

Le 5 novembre à New York, Christie's vend une huile sur toile 108 x 138 cm, datée 1949 et 1950, lot 28 estimé $ 16M. Deux hommes travaillent sur un échafaudage, dominant le vide comme les marins d'autrefois en haut des mâts. Un signe de la main partagé avec un autre ouvrier symbolise la solidarité d'équipe.

La version finale, 2 x 3 m, est peinte en 1950. La solidarité est maintenant démontrée par quatre hommes qui unissent leurs forces pour soulever une énorme poutre d'acier. Une huile sur toile 130 x 89 cm très proche de cette version finale a été vendue $ 11,8M incluant premium par Christie's le 6 novembre 2007.

Léger était membre du Parti Communiste Français depuis 1945 mais il se doutait bien que son art était trop différent du réalisme Soviétique pour intéresser ses amis politiques. Pour établir un lien direct avec la classe ouvrière, il exposa plusieurs peintures de cette série à la cantine de l'usine Renault de Boulogne-Billancourt. L'accueil fut mitigé mais pas indifférent.