26 oct. 2014

L'Hommage de Jullienne à Watteau

La créativité d'Antoine Watteau était d'une grande originalité pour son temps. Il renouvela la peinture de genre en positionnant des scènes charmantes dans des environnements composés comme des scènes de théâtre. Son art courtois dénué de tragédie anticipe Boucher.

Jean (de) Jullienne avait deux ans de moins que Watteau. Il était le promoteur de la manufacture familiale de teintures et draps fins de son oncle, à qui il succédera en 1729. Ce jeune homme riche commença en 1717 à acheter des peintures à son ami et à préparer des gravures.

Watteau mourut en 1721. Il n'avait que 37 ans mais laissait une oeuvre abondante.

Le recueil des gravures de Watteau édité par Jullienne est un cas exceptionnel pour son époque de ce qu'on appelle aujourd'hui le catalogue raisonné, et il est encore utilisé de nos jours pour les travaux d'authentification des peintures de Watteau. Jullienne a fait appel pour ce projet aux meilleurs graveurs dont Boucher et Jean Audran.

La publication a été réalisée en deux étapes, et en deux formats différents, 49 x 32 cm et 62 x 47 cm, réunissant un total de 619 oeuvres de Watteau. La première partie a été publiée en 1726-1728. La seconde partie, limitée à 100 exemplaires, a été publiée en 1735.

Le 6 novembre à Paris, Sotheby's vend un exemplaire des deux recueils de Jullienne, relié en deux fois deux volumes par Padeloup avant 1758, qui appartint au Tsar Alexandre I et obtint après 1928 l'autorisation de sortie des collections de l'Ermitage. De nombreux recueils Jullienne ont été démantelés par les marchands d'estampes et les exemplaires complets sont exceptionnels. Celui-ci est estimé € 200K, lot 245.