15 nov. 2014

Alexandre Iacovleff, le Dernier Artiste Voyageur

Alexandre Iacovleff commence ses grands voyages en 1917. Le jeune Russe âgé de 30 ans part explorer l'Extrême-Orient. Influencé par Diaghilev et Benois, il est passionné par la diversité des cultures.

A cette époque où la photographie a banalisé l'image des pays lointains, Iacovleff est un dessinateur et un peintre. Il produit une quantité prodigieuse de dessins.

Il regarde tout. Au théâtre, il ne s'intéresse pas seulement à la scène mais aussi à l'attitude des spectateurs dans les loges derrière leurs tasses et leurs théière. Une huile sur toile 90 x 134 cm a été vendue pour £ 1M incluant premium par Sotheby's le 28 novembre 2006. Dans une hardie diagonale, une scène localisée à Pékin (Beijing), tempera sur toile 108 x 118 cm peinte en 1918, est à vendre par Bonhams à Londres le 26 novembre, lot 41 estimé £ 500K.

En France, l'intérêt ethnographique de son travail est reconnu. Il participe comme artiste à deux expéditions organisées par Citroën pour démontrer la robustesse de ses véhicules. La Croisière Noire traverse l'Afrique en 1924-1925. La Croisière Jaune, en 1931-1932, visite l'Asie.

Le 24 novembre à Londres, Sotheby's vend 97 carnets de dessins et notes 18 x 10 cm par Iacovleff couvrant tous ses voyages de 1917 à 1932, en un seul lot estimé £ 250K, lot 15.

Je vous invite à jouer la vidéo partagée par Sotheby's.