6 nov. 2014

Autoportrait de Kippenberger en Culotte de Picasso

Pour ce qui concerne la peinture, l'époque de Martin Kippenberger aurait pu être une génération perdue. Il admire Picasso comme étant l'artiste ultime qui résume l'art du XXème siècle. Il aime la photo prise par Duncan en 1962 où Picasso est torse nu, habillé seulement d'une culotte blanche.

En 1988, Kippenberger est activiste, ambitieux et mondain. Venu à Vienne pour affaires, il arrive sans l'avoir voulu dans un hôtel minable, tous les autres étant complets. Il se met dans la tenue de Picasso et se regarde dans la glace. Il voit qu'il est laid.

Les autoportraits de Kippenberger en culotte de Picasso montrent un barbu désagréable avec un gros ventre plein de bière. Il a 35 ans. Cette série ne montre pas seulement le début de la déchéance physique inexorable de l'artiste, elle questionne surtout l'avenir de l'expression artistique par la peinture.

Le 12 novembre à New York, Christie's vend une huile sur toile 242 x 202 cm, lot 40 estimé 15M. Dans une attitude arrogante contraire à celle de Picasso, l'homme est posé sans jambes sur une étagère comme s'il était une potiche.

Une autre peinture de même dimension a été vendue pour $ 18,6M incluant premium le 12 mai 2014 par Christie's. L'homme est vu au travers d'un trou de serrure en forme de fesses. Son attitude est si abjecte qu'il préfère cacher sa tête dans une goutte bleue.

Une autre, vendue pour $ 4,1M incluant premium par Sotheby's le 12 mai 2009, avait été discutée dans cette chronique. Montrant l'homme penché pour vomir, elle est la plus réaliste de ces trois oeuvres.