2 nov. 2014

Géométrie chez les Senoufos

La mythologie du peuple Senoufo de Côte d'Ivoire donne la place prépondérante à la genèse. Tous les êtres humains sont liés par filiation matrilinéaire au couple primordial. Les rites sont organisés dans chaque village par une société initiatique, le Poro.

Cette croyance est concrétisée par des statuettes qui sont utilisées lors des deux passages, la puberté et la mort, ainsi qu'en ornement de sanctuaire. Le 11 novembre à New York, Sotheby's vend une figure de la mère divine, haute de 92 cm, lot 48.

L'artiste Senoufo qui a réalisé cette oeuvre n'a pas voulu respecter les proportions : le torse est très long et étroit, et les jambes sont courtes, peut-être pour être vus par en-dessous comme une figure du Greco. Bien au contraire, il a exprimé la puissance mythique en recourant à la géométrie. Par exemple, les oreilles sont des cercles parfaits, les seins sont des cônes et les sourcils sont une simple ligne horizontale.

Le nombril proéminent résultant de la perte du cordon ombilical est le lien qui évoque la fécondité et la création. Les dessins ornant en quelques traits les corps des jeunes femmes pubères sont copiés sur la statuette.

L'histoire ancienne de cette pièce n'est pas connue, mais des comparaisons permettent de dater sa réalisation au XIXème siècle ou au début du XXème siècle. Elle serait ainsi contemporaine du majestueux couple primordial Senoufo qui a été vendu $ 4M incluant premium par Sotheby's le 14 novembre 2008.