7 nov. 2014

La Création Tragique de Mark Rothko

Mark Rothko assimile la création artistique à une tragédie mythologique, avec une vision dramatique qui rejoint les natures mortes de Cézanne. En 1949, il trouve soudain sa voie en observant les études de couleurs par Matisse. Il apporte alors une symétrie des formes qui exacerbe la lutte d'influence entre les couleurs.

Le 11 novembre à New York, Sotheby's vend Number 21, 1951, une peinture en rouge, brun, noir et orange, lot 17.

Cette huile sur toile de 242 x 163 cm est une des dernières de l'époque où Rothko travaillait encore dans son appartement. L'orange et le rouge forment des zones somptueusement nuancées, en haut et en bas de l'image. La partie sombre du centre, remontant jusqu'en haut par les bords, limite la progression de l'incandescence.

L'année suivante, Rothko s'installe enfin dans un véritable atelier. Il peut alors s'adonner avec plus de liberté à la recherche du grandiose. Il devient plus exigeant, notamment sur les conditions d'éclairage dans les expositions qui doivent contribuer à subjuguer le spectateur. Sa tendance va désormais vers un agrandissement des formats et un minimalisme des rectangles colorés.