10 déc. 2014

Deux Glycines Consécutives

En Europe et en Amérique, l'Art Nouveau est indissociable du progrès de l'éclairage électrique. Louis Tiffany et Emile Gallé filtrent la lumière par des parois de verre qui créent des effets chatoyants. La beauté de la nature inspire les artistes, avec réalisme chez Gallé et une représentation plus stylisée ou Japonisante chez Tiffany.

L'équipe des Tiffany Girls est chargée de préparer et couper les plaques de verre. Elle est dirigée par Clara Driscoll, dont le talent de conception a été décisif pour le développement des plus complexes et des plus beaux abat-jour de Tiffany Studios.

Pour la fin de l'année 1901, la lampe de table Wisteria est prête pour la commercialisation. Sa caractéristique la plus innovante est le bord élégamment irrégulier de son abat-jour, pour laquelle la glycine a servi d'inspiration. Cet assemblage individuel d'environ 2000 éléments colorés est un tour de force artisanal.

Le grand modèle de Wisteria, mesurant 18 inches de diamètre, est le produit le plus prestigieux, bien que Tiffany Studios ait produits des pièces plus grandes pour les lampes Cherry Trees et Dragonfly.

Les collections peuvent procurer des joies intenses. Sandra van den Broek, qui s'était spécialisée dans les lampes de Tiffany, acheta à plusieurs années d'intervalle dans des circonstances différentes deux Wisteria 18" qui avaient un numéro de série adjacent, et dont les caractéristiques des éléments colorés montraient qu'ils avaient été coupés sur les mêmes plaques de verre.

Le 17 décembre à New York, Sotheby's vend sept lampes qui avaient appartenu à van den Broek. Les deux Wisterias sont vendues séparément, ce qui n'est pas illogique puisqu'elles n'avaient pas été conçues pour être utilisées en paires. Chaque Wisteria est estimée $ 700K, lots 215 et 216. Ce modèle a été produit de 1901 à 1905. Le numéro Tiffany ne permet pas d'identifier une date plus précise.

Je vous invite à jouer la vidéo de Sotheby's introduisant la vente :