28 mars 2015

Les Sceaux en Jade Blanc de l'Empereur Yongzheng

L'empereur Yongzheng avait un goût artistique original et sûr. Un eunuque jouant le rôle de majordome transmettait aux ateliers les édits par lesquels l'empereur exprimait ses désirs. Les enregistrements ont été conservés. Pour ce qui concerne les sceaux l'extrême précision des descriptions et des dimensions permet de reconnaître les pièces.

Le 15ème jour du 7ème mois de la 3ème année du règne, 22 août 1725 de notre calendrier, l'eunuque commande deux sceaux en jade blanc pour une même inscription, avec leurs boîtes. 5 jours plus tard l'inscription est soumise au contrôle sous forme d'un prototype en bronze.

Les deux sceaux sont terminés le mois suivant à neuf jours d'intervalle. Cette grande rapidité d'exécution s'explique par le fait que les ateliers ont re-ciselé deux anciens sceaux que l'empereur avait probablement choisis lui-même dans la collection impériale avant d'émettre son ordre.

Le plus petit des deux sceaux, 5,5 x 5,6 cm, sculpté d'un dragon de style Yuan, a été vendu pour HK$ 35,4M incluant premium par Sotheby's le 5 octobre 2011.

L'autre sceau, basé sur une figure Kangxi, est plus grand et plus ambitieux. Haut de 7,4 cm sur une base carrée 6,1 x 6,1 cm, il a la forme d'un rocher sur lequel est couché un dragon sans corne ou chilong avec la gueule ouverte dans une attitude feulante. Le rocher est flanqué de huit autres chi évoluant au milieu de nuées.

Ce sceau est offert avec sa luxueuse boîte d'origine incrustée d'ivoire. Il est estimé HK$ 30M, à vendre par Sotheby's à Hong Kong le 7 avril, lot 102.

Les deux sceaux décrits ci-dessus sont exceptionnels. Bien que Yongzheng ait commandé plus de deux cents sceaux pendant son court règne, cinq seulement ont été réalisés en jade.