29 mars 2015

Souvenir Exotique du Brésil

Un renversement d'alliances en Europe a amené les Hollandais à s'installer sur la côte Nord-Est du Brésil pour tenter de préserver leurs intérêts commerciaux en Amérique du Sud. Recife devient Mauritsstad, capitale de cette éphémère Nieuw Holland d'Amérique.

Frans Post, jeune frère du peintre Pieter Post, séjourne en Nieuw Holland de 1637 à 1644. Il réalise de nombreux dessins et quelques peintures de paysages, avec un ciel gris qui atteste du caractère peu plaisant du climat équatorial.

En 1646, Frans est inscrit à la guilde de St Luc de sa ville natale, Haarlem. Il y retrouve Pieter de Molijn qui mêlait la scène de genre au paysage. Pendant un quart de siècle, Frans Post réalisera des vues du Brésil.

Ses images perdent rapidement leur réalisme pour afficher une colonisation réussie, avec les esclaves occupés dans les champs autour de petites maisons. Il réutilise ses esquisses pour introduire une flore et une faune exotique. Avec le temps, les premiers plans se vident, peut-être parce que l'artiste préférait être moins précis pour éviter d'être contredit. Sa mémoire était certainement affaiblie par l'alcool.

Le 22 avril à New York, Sotheby's vend une agréable vue du Brésil, lot 41 estimé $ 1,5M. Cette huile sur panneau 35 x 41 cm peinte vers 1670 inclut deux groupes de travailleurs, un ciel bleu parsemé de nuages, et les inévitables symboles exotiques : un grand palmier, et un tatou qui côtoie paisiblement un fourmilier.