28 mars 2015

Un Jade Archaïque de la Collection Qianlong

Le jade est la bonne pierre, appréciée en Chine depuis 8000 ans pour sa beauté et sa dureté et aussi pour la possibilité de le sculpter. Très tôt des disques de jade centrés d'un trou rond ont été portés en amulette. Ce sont les Bi. Leur décoration symbolique attire les meilleurs auspices sur le porteur. Leur rareté en fait un discriminant social et leurs propriétaires de haut rang les conservent jusque dans la tombe.

L'empereur Qianlong était un très grand connaisseur des jades antiques. Son expertise personnelle des pièces a fait l'objet de pas moins de 800 poèmes. Le 7 avril à Hong Kong, Sotheby's vend un des jades les plus exceptionnels de cette ancienne collection impériale, lot 3202 estimé HK$ 30M.

Ce bi a une forme complexe pour une hauteur totale de 24 cm. La large couronne intérieure est ciselée sur les deux faces d'un réseau serré de clous. La couronne extérieure et la protubérance sont ajourées et ciselées avec des dragons, des chi, un phénix et deux grandes lettres. La couleur varie entre le céladon foncé et le brun miel.

L'empereur a pris un soin tout particulier à mettre en valeur cette pièce. En l'an Gengyin, 1770 de notre calendrier, il l'a fait monter dans un écran de table démontable en zitan de 31 cm de haut. Son appréciation a été inscrite sur le bord du bi et au revers de la monture. La fin du poème impérial porte la question "à qui as-tu appartenu ?" montrant que pour l'empereur il était un symbole du passé impérial oublié.

L'empereur savait que cette pièce avait été créée un millénaire et demi auparavant, symbolisant la longévité à la fois par sa décoration et son âge. Elle a été réalisée pendant la seconde dynastie Han, il y a 1800 à 1900 ans.