19 avr. 2015

Bassin et Roseraie

D'après la Wikipedia en français, Claude Monet a résumé sa propre carrière en une formule courte qu'on peut considérer comme excessive : un homme que rien au monde n'intéresse que sa peinture - et aussi son jardin et ses fleurs. Cette citation n'est pas datée.

Après son long séjour à Venise en 1908, il ne quitte plus guère Giverny. Il exerce son talent de jardinier avec la même délicatesse que sa peinture, mais parfois la nature prend le dessus, comme lors des inondations de 1910.

Le 5 mai à New York, Sotheby's vend une huile sur toile 73 x 100 cm peinte en 1913, lot 47 estimé $ 18M.

La composition est divisée en deux parties égales. La partie haute de l'image montre les arceaux de roses. Le ciel, si souvent absent dans la série des nymphéas, réapparait. L'absence des grands arbres confirme que le jardin est le thème principal de cette vue. Le premier plan montre les habituels groupes de nymphéas qui jouent avec les reflets des arceaux.

Ce jardin fait la fierté de Monet. Les couleurs tourbillonnantes dans la chaleur de l'été rappellent les petits paysages du Midi de la fin de carrière de Renoir.