7 mai 2015

Edward et Jo à Cape Cod

Le monde change trop vite. Peggy Guggenheim introduit à New York l'art moderne Européen. Le critique d'art Guy Pène du Bois considère son ami Edward Hopper comme le garant de la tradition. Selon Du Bois, Hopper a transformé en puriste le Puritain qui était en lui, traduisant dans son propre style ses rigueurs morales ("turned the Puritan in him into a purist, turned moral rigors into stylistic precisions"). 

Edward et Jo sont mariés depuis 1924. Ils résident à New York mais depuis 1930 ils passent la moitié de l'année à Cape Cod. Edward n'aime pas les peintures faites par Jo mais elle joue un rôle précieux en notant dans son carnet les symptômes de la créativité de son surprenant et hermétique mari.

Edward travaille peu en 1945 mais il est flatté par l'observation de Du Bois et reprend ses crayons. Comme les anciens voyageurs, il avait l'habitude de peindre dans son atelier à partir des dessins réalisés sur le terrain.

Le 21 mai à New York, Christie's vend l'huile sur toile 76 x 102 cm qui résulte de cette nouvelle ferveur créatrice, lot 10 estimé $ 20M. Elle montre deux petites maisons côte à côte derrière une allée herbeuse. Elles sont de même modèle sauf que la plus proche a un étage supplémentaire. Les murs blancs immaculés expriment la pureté.

L'artiste a nommé cette oeuvre Two Puritans, créant un lien direct avec l'observation de Du Bois. Jo note qu'une seule maison avait servi de modèle pour les deux. Il ne fait aucun doute que les deux petites maisons symbolisent Edward et sa femme bien que les carnets de Jo ne divulguent pas les intentions intimes d'Edward.

Le 28 novembre 2012, Christie's avait vendu pour $ 9,6M incluant premium une peinture 67 x 107 cm réalisée l'année suivante, montrant une maison flanquée d'une grange dans la campagne, intitulée October on Cape Cod. Jo avait noté les arrêts sur la route pour préparer les dessins, mais cette observation ne peut s'appliquer qu'au paysage parce que la maison est la même que la maison "Jo" des Puritains.

Inspiré par le catalogue, j'avais noté que cette maison et sa grange étaient comme une mère protégeant son enfant.  Edward et Jo n'avaient pas d'enfants. Qui est la grange ?