4 mai 2015

Février à Londres

Au cours d'un bref séjour à Londres en 1899 pour raisons privées, Claude Monet observe la Tamise. Il y revient l'année suivante à la fin de l'hiver pour travailler. Son idée est de montrer les heures du jour comme il avait fait pour les peupliers et la cathédrale de Rouen.

Installé au Savoy hotel, Claude voit les ponts de Waterloo et Charing Cross dans le brouillard rosé du matin. L'un des premiers soirs, il voit la lumière au-dessus des bâtiments néogothiques des Chambres du Parlement et de la rivière. Comme Constable, il sera un extraordinaire interprète du ciel anglais.

La meilleure vue est du jardin de St. Thomas's Hospital. L'artiste est déjà célèbre. Il obtient facilement l'autorisation du directeur de travailler tous les jours à cet endroit. Tous les soirs à 4 heures, il quitte l'hôtel pour retrouver ou réinstaller ses chevalets à l'hôpital.

La lumière change à chaque instant avec les nuages poussés par le vent et l'instabilité du brouillard. Comme pour les peupliers en 1892, Claude travaille sur plusieurs toiles en parallèle, retrouvant et saisissant soir après soir les mêmes détails éphémères de lumière. Sa maturité est totale et même sa façon de peindre est différente selon l'effet recherché.

Ce projet est le plus époustouflant de l'histoire de la peinture. En additionnant les trois motifs (les deux ponts et le Parlement), Claude maintient jusqu'à cent toiles lors de ce premier séjour. Il quitte Londres avant le printemps lorsque le soleil désormais plus haut a changé la lumière. Il revient avec ses toiles l'années suivante mais la neige et le froid l'empêchent de progresser.

Claude termine ses toiles à Giverny et note scrupuleusement l'année de l'achèvement à côté de sa signature. Il considère l'ensemble comme indissociable jusqu'à l'exposition de 1904 par Durand-Ruel qui obtient un succès considérable, anticipant sa célèbre attitude intransigeante avant la première exposition de sa série des Nymphéas.

La sous-série du Parlement vu de St. Thomas's est composée de 19 huiles sur toiles en un format unique 81 x 93 cm. L'une d'elles est estimée $ 35M à vendre par Christie's à New York le 11 mai, lot 24A.

Datée 1902, cette peinture est une des premières à avoir été terminées par l'artiste, peut-être parce le ciel très expressif est particulièrement enthousiasmant. Malgré les nuages, le soleil joue derrière la haute tour et les mêmes nuances rosées s'appliquent aux bords des nuages et aux reflets dans la rivière.

L'image est partagée par Wikimedia :

Monet Houses of Parliament, Sunset