16 mai 2015

Ida dans la Pièce Vide

De 1899 à 1909, Vilhelm Hammershøi habite au premier étage d'un immeuble à Strandgade 30, Copenhague. Pendant toute cette période, cet appartement fut le thème principal de son oeuvre.

L'appartement est peu meublé et pas décoré. Les murs sont blancs. Sa femme Ida est présente, souvent de dos, toujours paisible et jamais inactive bien que son occupation ne soit pas toujours identifiable. Les portes intérieures sont ouvertes ou fermées, les rayons du soleil pénètrent parfois au travers des grandes fenêtres vitrées.

Vilhelm est timide et austère, et la vie en reclus ne le gêne pas. Ses compositions nettes inspirées des intérieurs Hollandais du XVIIème siècle s'opposent aux tendances de l'art moderne qu'il connaissait pourtant. Ses interrogations sur la société de son temps ont abouti à un rejet. Il est considéré aujourd'hui comme un précurseur de Hopper.

La peinture brillante a un effet inattendu. Le spectateur entre dans l'appartement de Strandgade comme si l'oeuvre n'était qu'un miroir dans un cadre et que la salle d'exposition n'existait plus.

Cette impression est spectaculaire lorsque le contraste entre la lumière et l'ombre est important. Une huile sur toile 51 x 56 cm peinte vers la fin de la période de Strandgade est estimée £ 700K à vendre par Sotheby's à Londres le 21 mai, lot 12.