6 mai 2015

L'Egalité par le Sport

Devenu en 1981 un très important artiste grâce à l'accès au grand format qui lui permet d'exploiter pleinement sa maîtrise de la technique et des couleurs, Jean-Michel Basquiat, âgé de 21 ans, ne néglige pas son combat social.

Le sport de très haut niveau offre aux champions Noirs la revanche de l'inégalité raciale. En montrant le triomphe, Jean-Michel confond volontairement le sportif et le guerrier. Une peinture sans titre où la récompense du champion noir est la mystique couronne d'épines a été vendue pour £ 12,9M incluant premium par Christie's le 27 juin 2012.

Réalisée pendant la même glorieuse année, World crown, 122 x 142 cm, est une perle dans l'art de Jean-Michel, pour deux raisons.

C'est un très rare exemple où deux boxeurs sont en pleine action. Les figures stylisées n'empêchent pas l'expression de la force et de la hargne, bien au contraire. Elles forment le thème unique de l'image.

Surtout, le combat oppose un blanc et un noir. Le titre de champion du monde est en jeu. Une couronne à trois pointes est prête pour chacun des deux champions, et aucun ne prend l'avantage en un très remarquable symbole de l'égalité des races par le sport.

World crown est estimé $ 7M à vendre par Sotheby's à New York le 12 mai, lot 27.

L'année suivante, Jean-Michel revient à une glorification exclusive d'un sportif noir. La couronne à trois pointes coiffe désormais un joueur de baseball qui est très certainement Hank Aaron. Cette oeuvre a été vendue pour £ 4,1M incluant premium par Sotheby's le 15 février 2012.