24 mai 2015

Les Stylos Laqués

Namiki fabrique des stylos-plumes près de Tokyo. Sa société, créée en 1918, devient en 1938 la Pilot Pen company tout en conservant le nom de marque Namiki. Il est tenté par le luxe et réalise dès ses débuts des stylos en or.

La grande notoriété des stylos Namiki résulte d'une observation chimique : les pièces en ébonite deviennent ternes en présence de l'encre. Namiki dirige une équipe de spécialistes qui proposent en 1925 d'utiliser la laque traditionnelle Japonaise de type maki-e, saupoudrée de poudre d'or et d'argent pour réaliser des décors raffinés. Le stylo Namiki devient une oeuvre d'art.

L'expansion de la marque est un très bel exemple de coopération internationale. En 1930, Namiki signe un contrat avec Dunhill pour que cette société vende les produits Namiki dans les grandes villes du monde.

Sorabji est un compositeur de musique Britannique d'origine Parsi. Connu pour son tempérament secret et sa tendance pour une vie recluse, il a besoin de conditions de luxe pour effectuer son travail. Il commande deux stylos-plumes à Dunhill-Namiki, non datés mais peut-être dès l'époque de la préparation de leur contrat.

Il choisit la taille 50 également nommée Emperor de 16 cm de long qui est la plus grande disponible. L'un des stylos est décoré d'un tigre et l'autre d'un chat en laque maki-e réalisée et signée par deux artistes différents. Les becs de plume sont en or.

Cette paire de très haut luxe est estimée $ 100K à vendre par Bonhams à San Francisco le 16 juin, lot 1126.