3 mai 2015

Musique de Brescia à Cremone

Inventé au XVIème siècle, le violon est d'abord un instrument secondaire à utiliser pour la danse. Les luthiers de Brescia découvrent progressivement l'énorme potentiel d'amélioration du violon, en intervenant sur la forme du corps et des ouïes et sur la qualité et la robustesse du bois. Venise, la ville aux grandes fêtes, soutient activement cette évolution.

Giovanni Paolo Maggini s'installe à Brescia vers 1580 et apprend la lutherie auprès de Gasparo da Salo. Il est un des artisans qui assurent le succès du violon comme instrument de concert en remplacement de la viole et de la viole de gambe.

Le 11 mai à Londres, Bonhams vend au lot 210 un violon qui a longtemps été attribué à Maggini.

L'analyse par la dendrochronologie montre que les bois de ce violon ont été coupés en 1669 et 1671. L'étiquette d'attribution à Maggini, mort en 1630 ou 1631, est apocryphe ou se réfère à une prolongation d'activité (peu probable) de son atelier.

Cette datation plus tardive est en fait un avantage, car cet instrument s'inscrit dans la période où la qualité des bois a permis de réaliser à Crémone les meilleurs violons de tous les temps. Sa sonorité et sa puissance sont le résultat de la conception de Maggini améliorée par le savoir faire des luthiers de Crémone dans les dernières années du XVIIème siècle. Les experts sont tentés de le comparer avec le travail d'Andrea Guarneri.

Je vous invite à jouer la vidéo partagée et commentée par Bonhams, dans laquelle le violon est joué par l'instrumentiste prodige Edith Volckaert.