5 mai 2015

Portrait de la Patronne

Francis Bacon ne travaillait jamais en présence de son modèle. Son but était d'exhaler la personnalité profonde et intime de ses amis. En 1959, âgé d'un demi-siècle, Francis prend comme thème de ses figures les hommes et les femmes avec qui il passe ses nuits à Soho et commande leurs photos à John Deakin qui faisait partie de son groupe.

Muriel Belcher est incluse dans ce projet. Il la connaît depuis longtemps. En ouvrant son club privé en 1948, cette lesbienne militante payait Francis pour amener ses amis homosexuels.

Muriel n'est pas belle mais cela ne décourage pas Francis qui ne cherche pas chez les femmes l'érotisme mais la psychologie. Pourquoi la montre-t-il assise nue sur un canapé en désordre ? Avait-elle choisi elle-même cette pose prude devant Deakin, les jambes soigneusement croisées pour cacher le sexe ?

Cette huile sur toile 165 x 142 cm simplement titrée Seated woman a été peinte en 1961. Elle a été vendue pour € 13,7M incluant premium par Sotheby's le 12 décembre 2007. Elle est maintenant estimée $ 25M à vendre par Phillips à New York le 14 mai, lot 33.

Cette personnalité hors du commun était autoritaire et revêche. Par-dessus ce corps nu sans intérêt ni attrait, Francis a montré la coiffure démodée avec la raie au milieu, le menton proéminent et les gros sourcils en une composition cubiste de deux profils entremêlés.

Le visage clair est encerclé par les cheveux et l'ombre des joues et du menton construisant ainsi la forme d'un coeur, un surprenant moyen trouvé par l'artiste pour coder son amitié envers son ancienne protectrice. Francis Bacon n'aura jamais fini de nous surprendre.