10 mai 2015

Trois Buveurs à Mexico

Remedios Varo, née en Espagne, avait rapidement rejoint le surréalisme et fut à un moment la femme du poète Benjamin Péret. Chassée d'Europe par la guerre, elle s'établit à Mexico City. Ses peintures mettent en scène des créatures fantastiques dans une ambiance médiévale avec un sens de l'humour qui est un des plus subtils de l'histoire de l'art mais n'est pas toujours facile à décoder.

Sa consécration au sommet du marché de l'art est très récente. Le 24 novembre 2014, Sotheby's vendait Hacia la torre pour $ 4,3M incluant premium sur une estimation basse de $ 2,5M. Cette huile sur isorel 123 x 100 cm peinte en 1960 montre une troupe de nonnes sur de fragiles tricycles sortant d'un château fort derrière un paysan et une austère abbesse.

Remedios Varo aimait montrer les jeunes femmes avec un visage stéréotypé qui est un auto-portrait reconnaissable à son menton court. Le catalogue disait qu'une de ces femmes s'était échappée, symbolisant la liberté. Je n'avais pas compris ce commentaire et je n'avais pas discuté cette oeuvre dans cette chronique pour éviter un contre-sens.

Le 27 mai à New York, Christie's vend Vampiros vegetarianos, huile sur toile 86 x 60 cm peinte en 1962, lot 22 estimé $ 1,5M.

Trois vampires reconnaissables à leurs ailes de chauves-souris sont juchés sur de hauts tabourets autour d'un guéridon. Avec de longues pailles, ils boivent directement dans de beaux fruits réminiscents du Jardin des délices de Jérôme Bosch. Deux coqs à corps et pattes de chiens ajoutent un autre élément féerique à la scène.

Les Vampiros Mexicanos sont des cocktails à base de tequila et de sangrita, ce mot qui est un diminutif de sang désignant des jus de fruits rouges. Cette boisson était appréciée du groupe surréaliste Mexicain !