21 juin 2015

Holbein à la Cour de Henry VIII

Hans Holbein commence en 1532 son second et ultime séjour en Angleterre. A la cour de Henry VIII, les faveurs se défont à grande vitesse et aboutissent fréquemment à des décapitations. Les luttes d'influence sont embrouillées par les querelles religieuses. Holbein échappe à la disgrâce de son ancien patron Thomas More.

En 1536, un moment d'accalmie interrompt cette tourmente avec l'espoir que la nouvelle reine Jane Seymour apporte un héritier au roi. Holbein reçoit la commande d'une peinture murale pour la chambre du roi au palais de Whitehall.

Terminée l'année suivante, cette oeuvre montre le roi, sa femme et ses parents. Henry VIII est très satisfait du résultat et l'artiste est pensionné, ce qui ne signifie pas qu'il aura encore accès au roi. De nombreuses copies de ce chef d'oeuvre seront faites, heureusement, car l'original sera détruit dans un incendie en 1698.

La figure du roi est remarquable. Dans le style allemand, Holbein a supprimé les attributs directs de la royauté pour que Henry s'impose seulement par son attitude à la fois majestueuse et autoritaire et par son vêtement somptueux.

Le 8 juillet à Londres, Sotheby's vend un portrait du roi, huile sur panneau 93 x 67 cm datée 1542, lot 7 estimé £ 800K. Henry est vu à mi corps. Sa figure n'a pas vieilli mais on sait que Holbein travaillait d'après des dessins et ses études de 1537 étaient sans doute encore utilisables. Le roi est vêtu dans le plus grand luxe, avec un pardessus de velours rouge sur un pourpoint brocardé d'or et d'argent.

L'artiste a été habile. L'ampleur du vêtement cache l'obésité et la faiblesse physique du roi dont l'attitude est toujours aussi arrogante. Cette image a également été copiée. L'absence de documents ne permet pas de l'attribuer formellement à Holbein.

La date de 1542 est intéressante. La cinquième reine de ce règne, Catherine Howard, venait d'être déchue pour adultère et toute sa famille était menacée de spoliation. Cette peinture est maintenant vendue par la famille Howard, à qui elle appartenait peut-être dès son origine. Portraitiste prolifique, Holbein avait travaillé avec les Howard.

Le portrait royal a peut-être été commissionné par le vieux Thomas Howard 3ème duc de Norfolk, l'un des courtisans les plus louvoyants, pour faciliter une réconciliation avec le roi.