3 juin 2015

La Favorite de Saint-Ouen

A la chute de l'Empire en 1815, Louis XVIII se trouve face à un problème majeur concernant la haute classe de la société. Il parvient à maintenir le difficile équilibre entre les royalistes assoiffés de retour au pouvoir et aussi de vengeance, et les libéraux qui demandent une transition plus souple.

Madame du Cayla (Zoé) est la favorite de ce roi veuf. Fille du magistrat Omer Talon qui avait percé les secrets des difficiles relations entre le nouveau roi et son frère Louis XVI à la fin du précédent règne, cette jolie femme pourrait devenir la Pompadour du nouveau régime.

Louis XVIII fait reconstruire pour Zoé le château de Saint-Ouen. Le roi est impotent et elle n'est peut-être pas sa maîtresse. Plusieurs portraits du roi en costume de sacre attestent que Louis XVIII espérait encore pouvoir profiter des fastes de son rang, mais il ne put pas être sacré.

Spécialiste des portraits de cour et baron d'empire, le peintre François Gérard traverse sans difficulté ce changement politique. En 1823, Madame du Cayla organise une grande fête dans son château. Un portrait du roi par Gérard est inauguré à cette occasion.

Le 15 juin à Paris, AuctionArt vend le portrait de Zoé du Cayla sur la terrasse du château de Saint-Ouen avec ses deux enfants, peint par Gérard entre 1821 et 1823, lot 31 estimé € 800K lié ici sur le site d'enchères auction.fr.. Cette huile sur toile 228 x 177 cm était un cadeau du roi à sa favorite et fut ensuite possédée par sa fille qui deviendra par mariage princesse de Beauvau-Craon.

Gérard était très habile dans le réalisme des portrait des femmes et de leurs robes claires et satinées à la mode de son temps. Le portrait du garçon est moins réussi.