21 juin 2015

La Manche Pittoresque de Bonington

Le père de Richard Parkes Bonington, fabricant de lacets, s'installe à Calais en 1817. Le jeune homme âgé de 15 ans y apprend l'aquarelle auprès d'un ami de Thomas Girtin. Cette influence orientée sur les vues de paysages restera décisive malgré une rapide insertion de Bonington dans le milieu artistique Parisien.

Passant une grande partie de l'année sur les côtes de la Manche, Bonington observe les couleurs extrêmes du jour. Turner aussi avait été influencé par Girtin.

A cette époque, les Français commencent à s'intéresser à la préservation de leur patrimoine. Bonington réalise quelques illustrations pour les premiers volumes, consacrés à la Normandie, des Voyages Pittoresques dans l'Ancienne France par Taylor et Nodier.

Influencé par Delacroix, Bonington transpose ses effets de lumières par des huiles sur toile à partir de 1823 avec une fluidité et une légèreté qui rompent avec le classicisme. Il voit enfin les paysages de Turner en 1825.

Le 9 juillet à Londres, Christie's vend une huile sur toile 60 x 81 cm montrant des pêcheurs et une barque sur la plage, lot 26 estimé £ 2M. Le halo dans le ciel pur est digne de Turner. Cette oeuvre n'est pas située mais on ne s'en étonnera pas car les artistes romantiques ne peignaient pas en plein air.

Cette peinture typique de la très courte période de maturité de Bonington a probablement été réalisée en 1826 peu avant son départ pour Venise. Comme Girtin avant lui, il aurait pu être un très grand artiste. Il mourut de la tuberculose en 1828, âgé de 26 ans.