17 juin 2015

Le Pouvoir des Animaux

Fils d'un poète persécuté par la Révolution Culturelle, Ai Weiwei décide de devenir un anti-conformiste, soutenant résolument le peuple contre les élites par un militantisme dont la visibilité internationale agace à son tour le gouvernement.

Les artistes traditionnels Chinois savaient interpréter les oeuvres de leurs prédécesseurs en une démarche que les Occidentaux incompétents assimilaient au faux et au plagiat. Ai récupère des thèmes antiques avec un humour qui assimile le Pop Art Américain et Mickey Mouse.

En 2010, le thème des douze animaux du zodiaque de la fontaine du palais impérial l'intéresse à la fois parce qu'il touche directement aux relations entre la Chine et l'Occident et par l'ambiguIté de sa signification sociale. Ce zodiaque a été l'objet d'une tension avec la France l'année précédente lors de la tentative de vente aux enchères des deux éléments qui étaient dans la collection Saint-Laurent - Bergé.

Ai sculpte les douze têtes, y compris les cinq qui n'ont pas réapparu après le sac du palais des Qing. Il rehausse ces figures d'une texture détaillant le poil ou la plume sans lien avec les originaux Chinois. Le double titre de cette série, Circle of Animals / Zodiac Heads, ajoute à la dualité du message politique, moderne et ancien, international et Chinois, symbolique et ésotérique. C'est peut-être aussi une allusion à la fable politique dans laquelle Orwell donnait le pouvoir aux animaux.

Dans ce zodiaque, Ai ne voit pas seulement la spoliation. Il considère la différence entre la fontaine impériale offerte à la vue d'une cour restreinte et son propre art qui fait l'objet d'expositions au grand public lors de tournées internationales.

Les bronzes ont été réalisés en deux dimensions. La petite version est dorée. Elle a été éditée en huit exemplaires plus quatre épreuves d'artiste. Le numéro 7/8 a été vendu pour £ 2,9M incluant premium par Phillips le 12 février 2015.

Les éléments de la version monumentale, non dorée, varient autour de 3 m de haut, voire plus si l'on inclut les cornes du dragon et la crête du coq. Elle a été éditée en six exemplaires plus deux épreuves d'artiste. Le numéro 1/6 est estimé £ 3M à vendre par Phillips à Londres le 29 juin, lot 23.