12 août 2015

Grandeur et Décadence du Saint-Esprit

Fondé en 1578, l'Ordre du Saint-Esprit fut jusqu'à la Révolution la plus haute décoration française, attribuée essentiellement aux membres de la famille royale. Louis XVIII le rétablit en 1814 pour renforcer ses liens avec les autres monarchies Européennes. A sa mort en 1824, son frère et successeur Charles X réoriente le régime vers une monarchie autoritaire dont il favorise les symboles.

Louis-Philippe duc d'Orléans est un lointain cousin du roi. Fils d'un régicide et patriote au début de la Révolution, il n'entre pas en conflit avec le roi pendant la Restauration et se laisse octroyer le Saint-Esprit par Charles X.

Le 30 septembre à Paris, Sotheby's vend le collier et la croix du Saint-Esprit portés par le duc d'Orléans lors du sacre de Charles X à Reims le 29 mai 1825. L'ensemble en or émaillé a été réalisé par Ouizille et Lemoine, joailliers attitrés de la Légion d'Honneur, et provient de la collection du comte et de la comtesse de Paris. Il est estimé € 200K, lot 140.

Le prince qui l'a porté est aussi à l'origine de la disparition officielle de l'ordre. Une nouvelle révolution offre le pouvoir en 1830 au duc d'Orléans. Celui que ses adversaires appelleront le Roi bourgeois supprime divers symboles pour mieux se démarquer de la tradition.

Louis-Philippe Ier est roi des Français et non roi de France. Il accepte le drapeau tricolore et supprime l'ordre du Saint-Esprit dès le début de son règne. L'ordre sera cependant maintenu en privé par les descendants des dynasties royales françaises.