22 août 2015

La Porsche Turbo

Porsche avait déjà une longue tradition de compétition avec des voitures petites et légères. La marque obtenait son avantage par la complexité de ses petits moteurs et le soin apporté à la forme aérodynamique des carrosseries.

Comme Ferrari dix ans plus tôt, Porsche comprend bien que les profils différents selon les compétitions nécessitent des solutions techniques variées. Développées simultanément, la très puissante 917 et la petite 908 n'ont pas le même objectif.

La 908 cherche à être maniable sur les circuits sinueux comme le Nürburgring ou le Targa Florio. Le poids est un handicap. Une fois débarrassée de son cockpit en coupé et raccourcie au maximum possible, la 908, devenue 908/03 en 1970, est un exploit technique avec à peine 500 Kg propulsés par un moteur de 3 litres à refroidissement à air. Treize châssis sont construits.

En 1972, les nouvelles règles de la Class 5 exigent un poids minimum de 650 Kg. Porsche aurait pu lester sa 908/03 mais le succès n'était pas évident et la marque préféra retirer ces voitures de la compétition. En 1974, un nouveau changement de règlement acceptant les moteurs turbochargés ouvre une nouvelle carrière aux 908. Le moteur de plusieurs 908/03 est alors démonté pour être remplacé par un moteur turbo de 2,15 litres.

La Porsche 908/03 Turbo à vendre par Bonhams à Goodwood le 12 septembre est le meilleur exemple de cette histoire compliquée. Elle est estimée £ 2,2M, lot 353. Cette voiture en état de fonctionnement est éligible pour les courses d'endurance de sa classe d'âge.

Sortie d'usine en 1970, elle a été démantelée en 1972, vendue à un particulier puis récupérée par l'usine en 1974. Son historique de compétition en 1975 dans sa nouvelle configuration turbo est intensif.