2 août 2015

La Route et la Course

Par bien des aspects, la Ferrari 275 est la suite de la 250 GT. Elle est une gamme de produits bénéficiant d'améliorations successives. La 275 a été introduite en 1964 avec une version grand tourisme, la GTB, et une version sports, la GTS. Les carrosseries sont conçues par Pinin Farina et fabriquées par Scaglietti.

Introduite en octobre 1966, la 275 GTB/4 est la dernière et la plus performante des berlinettes Ferrari utilisables à la fois pour la route et la course.

Elle est équipée d'un moteur à quatre cames et d'autres améliorations qui résolvent le problème de la vitesse de pointe décevante des variantes précédentes. Elle atteint 100 Km/h en moins de 6 secondes ainsi qu'une vitesse maximum de 260 Km/h. Elle a conservé le nez allongé introduit par Ferrari en 1966 pour éviter le soulèvement de la voiture à très grande vitesse.

Les petites séries basées sur la 275 figurent juste après la 250 GTO parmi les modèles les plus prestigieux : la 275 GTB Competizione Speciale ou GTB/C est un modèle d'usine pour la compétition et la 275 GTB 4 NART Spyder répond à une commande faite par Chinetti pour le marché Américain.

Le plus célèbre propriétaire d'une 275 GTB/4 commerciale est Steve McQueen, qui avait renoncé à un NART Spyder accidenté pendant le transport de livraison. Sa voiture construite en 1967 a été vendue pour $ 10,2M incluant premium par RM Auctions le 16 août 2014.

Le 15 août à Pebble Beach, Gooding vend au lot 029 une autre 275 GTB/4 de la même année. Voici le lien vers le communiqué de presse.

Parmi un peu moins de 300 véhicules fabriqués sur ce modèle, cette voiture est une des plus authentiques avec seulement 16 000 Km au compteur et n'a jamais été restaurée. Elle a reçu le second prix dans la classe Postwar Preservation au Concours d'Elégance de Pebble Beach en 2013.