10 août 2015

Le Cabriolet de la Cover Girl

L'industrie automobile redémarre après la seconde guerre mondiale. Delahaye continue la production de son châssis 135 et de la version améliorée 135M qui avaient été avant guerre les leaders de la voiture de luxe française.

Delahaye ne fabriquait pas de carrosseries, ce qui excitait la créativité des designers de la période post Art Déco. Figoni et Falaschi prétendaient être les grands couturiers de la carrosserie, en accord avec les modes. Au Salon de l'Auto de Paris en 1946, ils exhibent le cabriolet Narval conçu pour le 135M de Delahaye.

Le Narval fait sensation dans ce monde pourtant habitué aux extravagances. Il doit son nom à la forme de son museau qui évoquent le cétacé se faufilant dans les flots. Les plus riches pourront l'acheter pour plaire à une belle femme. Sept Narval sont construits. Le prince Ali Khan achète un exemplaire pour Rita Hayworth, le sex symbol du cinéma de son temps.

Un autre Narval fabriqué en 1947 commence aussi une carrière glamour. La Delahaye est vendue neuve à Mark B. Deitsch, fabriquant des chaussures de femmes de marque Prima dans l'Ohio, qui l'utilise pour illustrer ses publicités dans les magazines. Sa voiture reçoit le surnom de Cover Girl.

Un propriétaire ultérieur intervertit le moteur de la Cover Girl avec celui d'une Delahaye 135 carrossée par Antem. Les deux voitures ont été à nouveau réunies récemment dans une même collection. La Delahaye 135M a conservé sa carrosserie Narval d'origine.

Le 15 août à Monterey, Rick Cole vend au lot 900 cette voiture accompagnée de son moteur d'origine exposé séparément. La vente n'inclut pas de session en salle et les enchères sont reçues pendant l'exposition. La carrosserie en mauvais état de la 135 Antem pourra être fournie par le vendeur à l'acheteur. Voici le lien vers le site de la maison de ventes.