11 août 2015

L'Or à Philadelphie

Après des débuts difficiles, la monnaie fédérale Américaine entre en 1795 dans sa phase industrielle. Les premières pièces d'or sont produites, en conformité avec le Coinage Act de 1792. La production est entièrement réalisée à Philadelphie, depuis les origines jusqu'à 1838.

La première livraison de 744 demi aigles est effectuée le 31 juillet 1795, suivie le 22 septembre par les 1097 premiers aigles. La production des aigles 1795 dure jusqu'en mars 1796 avant la disponibilité des matrices du nouveau millésime. Les numismates reconnaissent cinq sous-variantes de l'aigle 1795 numérotées 1 à 5 par Bass et Dannreuther, différenciées par l'appariement des matrices sans qu'une chronologie soit établie.

Les quantités émises sur ce premier millésime sont faibles : 8707 demi-aigles et 5583 aigles. Le quart d'aigle attendra l'année suivante. Le double aigle, non défini en 1792, sera lancé en 1849. Les Américains espéraient que le demi-aigle concurrencerait sur le marché international la guinée Britannique, le Louis et les pièces portugaise de 4000 reis et espagnole de 2 escudos.

En matière commerciale, le succès n'est pas immédiat. Les aigles, encore moins bien adaptés pour ces transactions que les demi-aigles, ont peu circulé et certains exemplaires sont restés à l'état neuf pendant que leurs premiers propriétaires attendaient des jours meilleurs.

Un aigle gradé MS66+ par PCGS est incontestablement la meilleure pièce du millésime 1795 par la beauté de sa couleur et la qualité de sa frappe. Elle appartient à la rare variante BD-4. Elle est estimée $ 750K à vendre le 30 septembre à New York par Stack's Bowers en association avec Sotheby's, lot 2092.

La variante BD-5, aussi rare que la BD-4, est dominée par deux pièces MS65, toutes deux vendues récemment par Heritage. L'une d'elles, gradée par NGC, a été vendue pour $ 680K incluant premium le 9 août 2013. L'autre, gradée par PCGS, a été vendue pour $ 880K incluant premium le 7 août 2014.