8 août 2015

Sur les Traces de Burke et Wills

L'Australie est un monde à part. Autour des Angry Penguins, de jeunes intellectuels et artistes refusent la guerre et cherchent à choquer la bourgeoisie. Sidney Nolan prend ses thèmes dans les épisodes les plus rudes de l'histoire de son pays. Il les transpose pour le spectateur moderne avec un surréalisme au graphisme naïf.

Le terrible Ned Kelly déguisé en robot noir est aussi protégé contre le monde moderne par son invraisemblable casque intégral qui laisse uniquement percer le regard méchant.

La première série des Ned Kelly de Nolan, en 1946, ouvre la voie à l'art Australien moderne, contestataire, décalé et hors du temps. L'artiste crée un lien d'empathie avec ce renégat stupide, héritier des forçats, seul dans sa lutte illusoire. Une peinture de cette première série a été vendue pour AUD 5,4M incluant premium par Menzies le 25 mars 2010.

L'histoire Australienne ne peut que désavouer Ned Kelly mais honore Burke et Wills, les deux explorateurs qui ont trouvé la mort en 1861 au retour de la première traversée continentale du sud au nord.

Près de cent ans ont passé après Burke et Wills quand Sidney Nolan visite longuement le Queensland à la recherche des fondements pionniers de la culture Australienne. Le 25 août à Sydney, Sotheby's Australia vend une chasse à l'émeu, émail sur panneau 91 x 121 cm peint en 1949, lot 48 estimé AUD 600K.

Le grand oiseau effrayé est entouré par un homme et une femme tenant des fusils de chasse. Les attitudes invraisemblables apportent une poésie épique. L'homme est en déséquilibre, prêt à tirer, et l'amazone habillée en bourgeoise sur un cheval au galop exhibe un gentil sourire sans s'occuper de la chasse.

L'arbre au centre de la composition n'est pas seulement là pour rappeler que le Queensland n'est pas un désert. Il marque la séparation entre les pionniers et les bourgeois. L'oiseau destiné à être la victime des deux milieux sociaux inconciliables représente peut-être l'artiste lui-même.