23 sept. 2015

Le Cri Silencieux

L'émotion s'exprime facilement par le son. Edvard Munch traduit dans l'art graphique les sentiments extrêmes au bord de la folie. La scène silencieuse des trois filles sur le pont, peinte pour la première fois en 1901, est ainsi une suite du Cri. Personne ne verra la cause exacte de l'angoisse du crieur ni pourquoi les trois filles sont ainsi groupées, serrées l'une à côté de l'autre sans communiquer.

Les trois filles sont un excellent thème pour les nouvelles expériences d'édition de la couleur réalisées par l'artiste en 1918. Il choisit une technique mixte de bois, apportant les balafres noires du ciel et de la route, et trois à quatre plaques de zinc pour la lithographie des couleurs. Le format choisi est 50 x 42 cm.

Avant d'imprimer la couleur, Munch essaye plusieurs variantes en coloriant des épreuves noir et blanc. L'une d'elles, avec quatre couleurs dans un arrangement plutôt lugubre, a été vendue pour $ 845K incluant premium par Christie's le 29 octobre 2013.

Le 29 septembre à Londres, Sotheby's vend une gravure en couleurs des Filles sur le pont, lot 66 estimé £ 200K.

Dans cette version, l'artiste a utilisé le vert, le bleu et un rouge-orange strident qui attire l'attention sur le point fort de la composition. Ce rouge noie le détail de la robe du milieu comme un contraste de sang entre la robe claire et la robe foncée des deux autres filles. Leur attitude ne différencie pas leurs sentiments. Le rouge étend l'angoisse silencieuse à tout le groupe.