23 sept. 2015

Les Chroniques de Feng Ning

L'utilisation de rouleaux à main de très grande longueur pour illustrer les campagnes militaires et les moeurs est très ancienne en Chine. Les Qing continuent cette tradition.

De la 35ème à la 55ème année de son règne, l'illustrateur de Qianlong est Zhang Yang (ou Yang Zhang ?). Le nom de Feng Ning qui apparaît aussitôt après désigne probablement son successeur.

Pendant la 59ème année du règne, 1794 de notre calendrier, Feng Ning réalise en encre et couleurs une copie d'un rouleau de Zhang Yang qui imitait une peinture d'époque Song sur le thème de la vie quotidienne à Jinling, le village qui est à l'origine de la puissante cité de Nanjing, la "capitale du Sud".

Le rouleau de Feng Ning mesure 1,05 m de long sur une hauteur de 35 cm, sans texte dans l'image. Le milieu de l'image montre l'animation de la rue principale tandis que les parties gauche et droite sont plus rurales. Cette oeuvre qui est restée complète sera vendue par Poly Auctions à Hong Kong le 5 octobre, lot 996. Elle est illustrée sur le communiqué de presse consacré à l'ensemble des sessions de cette vente.

A cette époque, certains rouleaux font l'objet d'albums de gravures, marquant la claire intention de l'empereur Qianlong de promouvoir la dissémination de la culture. Pour cette raison, le nom de Feng Ning n'est pas inconnu sur le marché de l'art bien que ses détails biographiques soient inconnus.

Le 11 juin 2013, Artcurial a vendu trois albums par Feng Ning et ses collaborateurs avec respectivement 16, 8 et 4 gravures concernant trois campagnes militaires différentes de Qianlong, avec un texte explicatif dans les images. Ces lots ont été vendus pour € 150K, 91K et 43K incluant premium.