30 sept. 2015

Vision sur le Béton

L'homme laisse dans la nature les restes parfois grandioses de ses envies et de ses projets abandonnés. Peter Doig est un explorateur de ces sites perdus qui dégagent une émotion intense. Il est aussi un peintre contemporain à la technique impeccable qui reconnaît facilement l'influence des grands maîtres sur son art.

Ses toiles de grandes dimensions apportent un effet fascinant. Ses compositions hardies sont inspirées par Cézanne, qui savait intégrer des premiers plans devant un paysage sans cacher la grandeur de l'arrière-plan tout en évitant aussi de tricher avec les lois de la perspective. Le résultat est une impression de proximité de l'arrière-plan.

Dans ses scènes imaginaires de canoes vides dans la forêt vierge, Doig obtient cet effet par le reflet dans l'eau et la disparition de l'horizon. Swamped, peint en 1990, a été vendu pour $ 26M incluant premium par Christie's le 11 mai 2015.

L'artiste visite en 1991 la cité de Le Corbusier à Briey-en-Forêt, laissée à l'abandon quinze ans auparavant. Il est influencé par le style architectural qui est un lien avec l'expression abstraite de la nature par Mondrian. Surtout, la vue de cette urbanisation fantôme au travers du dense réseau des arbres fournit un de ces thèmes post-Cézanniens qui étaient l'objet de sa propre recherche. Il commence la série intitulée Concrete Cabins.

Peint en 1991, the Architect's home in the ravine, est une vue de jour d'un site proche de Toronto. La maison est progressivement couverte par les arbres tout comme Pollock couvrait ses toiles avec ses couleurs. Cette huile sur toile 200 x 250 cm a été vendue pour £ 7,7M incluant premium par Christie's le 13 février 2013.

Le 16 octobre à Londres, Christie's vend Cabin Essence Black, huile sur toile 230 x 350 cm datée 1993-1994, lot 11.

Le grand immeuble dans la nuit, inspiré par Briey, apparaît comme très proche par ses nombreuses lumières filtrées par les arbres noirs. Doig a probablement été influencé par les plus récentes recherches expressionnistes de Richter. Le résultat est un effet somptueux de brillance et d'ombre que l'on peut voir comme un écho de l'île des morts de Böcklin.