28 oct. 2015

Abstractions au Bout du Monde

East Hampton est le bout du monde le plus proche de New York City, à l'extrémité Est de Long Island, faisant face à l'immensité et à la violence de l'océan. La grande ville n'est pas propice à la communion d'un artiste avec la nature. Adroitement poussé par Lee Krasner, Jackson Pollock établit leur atelier dans une grange proche du village.

La campagne est plate comme en Hollande, mais la nature explose en riches couleurs. Autour d'Ileana et Leo Castelli qui s'installent également à East Hampton, les artistes de l'expressionnisme abstrait et de l'action painting viennent s'imbiber de la pureté de ce lieu.

Willem de Kooning rend visite aux Castelli à East Hampton à partir de 1951 et y installe son atelier et sa résidence au début des années 1960. Son intention de réaliser des paysages abstraits est éphémère. Revenant à la figuration de la nature humaine, il se consacre presque exclusivement à la sculpture à partir de 1969.

Sa série d'Untitled paintings de 1975 à 1977 est un nouveau tournant dans l'art de De Kooning. L'artiste est heureux et jouit intensément de la nature. Les couleurs brillantes qu'il dispose sur toute la surface de ses grandes toiles expriment ses sentiments profonds. Sa peinture est un paysage sans dessin.

Le 4 novembre à New York, Sotheby's vend l'Untitled XXI de 1976, huile sur toile 203 x 178 cm, lot 15T estimé $ 25M. La passion de l'action painting libère pour l'imagination du spectateur les vagues qui se brisent sur les rochers, la couleur des ajoncs en fleurs sur la dune et une femme debout en longue robe qui observe toute cette beauté. Alfred Taubman appréciait particulièrement cette oeuvre.

Je vous invite à regarder la video partagée par Sotheby's.